AccueilL'OBSERVATOIRE INFLUENCIAET SI KARL LAGERFELD S’INVITAIT DANS LA POCHE DES UTILISATEURS DU E-COMMERCE ?

Et si Karl Lagerfeld s’invitait dans la poche des utilisateurs du e-commerce ?


Publié le 24/02/2019

Image actu

Puisque avec l’IA, on peut reconnaître des choses aussi complexes que le langage naturel, pourquoi ne pourrait-on pas aussi identifier les goûts vestimentaires des consommateurs et les accompagner, en créant des assistants/conseillers virtuels en ligne ? De telles solutions personnalisées et consultables sur smartphone pourraient beaucoup apporter.

 

 

L’intelligence artificielle permet de grandes avancées dans des domaines allant de l’armée à l’éducation en passant par la santé. L’e-commerce et la mode n’y échapperont pas non plus. Mettons-nous dans la peau d’un utilisateur B2C afin de voir à quelles problématiques il peut être confronté et comment l’IA peut les résoudre…

 

 

Une expérience avec l’e-commerce qui déçoit

 

Nous sommes le vendredi 23 novembre 2018, la batterie de votre ordinateur est pleine, votre connexion internet est stable, votre compte en banque se porte bien (bien qu’il ne soit jamais assez plein), vous attendiez ce jour depuis longtemps et ça y est minuit pile. Il est enfin arrivé : le Black Friday !

 

Mais voilà, bien que vous ayez repéré au préalable les sites internet susceptibles de vous plaire, vous vous perdez dans cette fourmilière de bonnes affaires. Des bonnes affaires il y en a, mais qu’allez-vous faire d’un rabais de 80% sur un magnifique pull rouge en cachemire alors que vous détestez cette couleur ? La première page ne vous inspire pas grand-chose, alors vous cliquez sur la page suivante, puis la page suivante, puis la page suivante… Votre carte bleue s’échauffe désespérément sur le côté en attendant de faire son entrée en scène car c’est SA soirée.

 

Il est 00h32 quand enfin vous parvenez à trouver une paire de chaussures qui vous plaît. Tout heureux(se), vous sautez sur l’occasion et là, c’est le drame : « La taille demandée n’est plus disponible ». Le temps de recherche aura eu raison de vous et ce scénario se répétera plusieurs fois encore. Arrive 01h04, vous vous finalement êtes rabattu(e) sur des articles mais inutile de préciser que le coup de cœur n’y était pas. La soirée est gâchée, déçu(e) vous allez vous coucher (et votre carte bleue aussi).

 

Votre sommeil est agité, vous rêvez -d’une banque non !- d’une application révolutionnaire, d’une sorte d’assistant virtuel qui vous connaitrait par cœur. Plus qu’un assistant, un conseiller en image qui connaitrait votre morphologie, vos couleurs et marques préférées, ainsi que les coupes de vêtements qui vous vont… Un Karl Lagerfeld qui vous dirigerait directement vers des articles qui vous plairont à coup sûr ! Il serait tellement doué en mode qu’il pourrait même anticiper les futures tendances et faire de vous un(e) véritable influenceur(se) Instagram.

 

 

L’intelligence artificielle pour éviter les frustrations et offrir une expérience sur-mesure

 

Evidemment, tout cela pour l’instant n’est qu’un rêve car la mode est quelque chose de bien trop subjectif pour pouvoir programmer une telle application. Pour autant, l’intelligence artificielle et notamment les progrès dans les technologies de deep Learning nous permettent d’y croire réellement.

 

Aujourd’hui les GAFAs peuvent mettre au point des intelligences artificielles capables de comprendre une chose aussi complexe et ambiguë que le langage naturel. Pourquoi ne pourraient-elles pas comprendre les goûts d’une personne ? Des IA capables de reconnaître des panneaux de signalisation et d’adapter la conduite d’une voiture autonome par la suite existent. Alors pourquoi ne pourraient-elles pas reconnaître les coupes de vêtements adaptées aux clients ? Une IA capable de faire la reconnaissance d’image existe aussi alors pourquoi ne serait-elle pas en mesure d’analyser les photos tendances sur Instagram lors d’évènements comme la Fashion Week ?

 

Il est alors clair que demain les utilisateurs bénéficieront des conseils dignes d’un Karl Lagerfeld directement depuis leur smartphone. Au-delà de l’aspect purement mode, les conseils seront même encore plus personnalisés puisque des variables tels que les moyens financiers et la morphologie pourront être prises en compte sans discrimination (contrairement à ce que peuvent nous faire croire certains films de science-fiction, l’IA n’est qu’amour et aime tout le monde).

 

Ainsi, les utilisateurs auront accès à de meilleurs conseils qu’en magasin (l’IA les connaissant parfaitement), tout en gagnant un temps considérable. Rassurons-nous, malgré de telles avancées l’intelligence artificielle ne se substituera pas à l’intelligence humaine et il sera encore possible (pour les plus puristes) d’aller faire son shopping en boutique.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR