AccueilMEDIALES PUBLICITAIRES, CES AGITATEURS D'éMOTION

Les publicitaires, ces agitateurs d'émotion


Publié le 14/03/2017

Image actu

Si à côté de la data, il y a un sujet en vogue en ce moment, c'est bien l'émotion. Car sans elle, dans une société en quête de stabilité, de réconfort voire de bienveillance pour reprendre un autre mot à la mode, point de salut ! Ce pivot est-il aussi souverain ? A voir selon quatorze pontes de la pub qui nous ont livré leur point de vue sur les conditions de son déclenchement. Avec beaucoup de passion, toujours !

 

Le neuromarketing est une technique à prendre plus qu’au sérieux, car il s’inspire de travaux mesurés et réfléchis menés par des experts en neurosciences. De plus, soumis à maintes reprises à toutes sortes d’expériences, ces derniers démontrent très souvent que l’émotion a un impact sur la mémorisation du message publicitaire ouvrant ainsi la voie à de nouvelles prises de parole. Le graal pour toute la filière de la communication !

 

Avec l’émotion c’est l’occasion de cliver et de se faire préférer dans des univers concurrentiels. C’est aussi le prétexte rêvé pour se lâcher, produire des campagnes parfois « WTF » et parfois effrayantes, touchantes à l’extrême ou juste déjantées. Ou encore de penser des chutes qui sans être moralisatrices, remettent en question, sauvent, alertent, transmettent en plus d’informer et de vendre. Parce que retourner le cerveau, bousculer le cœur, solliciter les sens c’est autorisé voire recommandé quand c’est bien construit et parfaitement justifié. C’est faire de la publicité vivante et marquante, qui parle aux consommateurs sur-sollicités, éduqués, volatiles, collaboratifs… C’est aussi répondre avec pertinence aux multiples canaux qui demandent de l’agilité, se complètent et correspondent à certaines attentes tant du côté des clients que de celui des marques.

 

L’émotion est un outil d’expression puissant mais à double tranchant. Comment la déclenche-t-on ? A quel moment ? Quels sont ses leviers et pour quelles conséquences ? La palette est large. Qu’en pensent les publicitaires ? Quatorze d’entre eux nous racontent à leur façon jusqu’où l’utiliser pour ne pas en abuser. Question de légitimité et d’authenticité.

 

L'émotion juste, Valérie Accary, Présidente de BBDO Paris et CLM BBDO

 

L'histoire qui se cache derrière chaque histoire d'amour, Pascal Grégoire, Président Fondateur & Directeur de la création de La Chose

 

Pas de recette sinon cela serait trop facile, Olivier Altmann, Co-fondateur de Altmann+Pacreau

 

« 95% de nos décisions sont émotionnelles », Daniel Kahneman, prix Nobel d’économie 2002, Christophe Lichtenstein, CEO, co-fondateur de Romance

 

Il était une fois…, Lennie Stern, Deputy Managing Director chez Darewin 

 

"Si ma sœur en avait, ce serait mon frère", Bertrand Suchet, Président du Club des DA

 

Un doigt sur le cœur, Hugues Pinguet et Arnaud Le Bacquer, Co-fondateurs de Glory Paris

 

Déclencher l'E-MO-TION, Arnaud Gazet, CEO et Créateur Digital de Zagett

 

Plus qu’une émotion, on parle d’expérience ou Des Oh! Des wow ! Des Ha ! Et des émojis pour émouvoir…, Sabine Keinborg, Managing Director de Shortlinks

 

L’émotion toujours aussi difficile à produire et à évaluer, Sébastien Genty, Directeur Général Adjoint en charge des stratégies DDB@Paris

 

Avec…, Antoine David, MFCEO et directeur de la stratégie de Rosbeef!

 

A la rencontre de l’être humain, Aurélie de Villeneuve, Directrice de création 5èmeGauche / Herezie Group

 

« On a besoin de quelque chose d’émotionnel », Nicolas Lévy, managing partner de l’agence Marcel

 

Photo de Une : P&G, Thank You, Mom

 

Découvrez l'intégralité de cet article dans la revue digitale INfluencia sur l'émotion

 


Commentez





Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR