AccueilMEDIAL'INFLUENCE " EXTRA-SPORTIVE " DE L'EQUIPE SUR SES LECTEURS

L'influence " extra-sportive " de l'Equipe sur ses lecteurs


Publié le 24/02/2016

Image actu

 

Qui dit « L’Equipe » dit scores, disciplines, tactiques, coachs... Pourtant, ce serait injuste de le résumer à ses seuls récits sportifs. Il offre bien plus à ses lecteurs en leur parlant géographie, anatomie, anglais, italien... Des savoirs parallèles et pointus mis en valeur dans la campagne qui célèbre les 70 ans de ce quotidien « culte ».

 

Hector, 10 ans et demi, est capable de dire, plus vite que son ombre, à quel pays appartient n’importe quelle ville et de la situer exactement sur la mappemonde. Il est un crac en géographie. Une matière où il est même plus fort que toutes ses copines 1ères de la classe. Cette passion vrillée au corps, vraie fierté de ses parents, est sûrement acquise grâce à l’école… mais, surtout aussi -et il faut bien le reconnaître- parce que fan de football, il consulte au quotidien L’Equipe pour suivre de près tous-les-résultats-de-tous-les-matchs-de-tous-les-championnats-que-ce-soit-en-ligue-1-en-ligue-2-ou-à-l’international. Un insight bien réel qui n’est pas propre au jeune Hector, car vécu par beaucoup, beaucoup d’autres à l’instar de Jean Weessa et Mélanie Pennec, créatifs chez DDB°Paris. Alors forcément quand ils ont cherché « La » bonne idée pour célébrer les 70 ans de ce quotidien si particulier, leurs souvenirs d’enfance sont remontés à la surface. Pour notre plus grand bonheur.

 

En effet, plutôt que d’évoquer les "Unes" emblématiques, les disciplines, les scores sensationnels, les victoires méritées, les défaites cuisantes ou les grands récits sportifs, ils ont opté pour une campagne qui parle de tout le reste dans des registres aussi divers que la géographie, l’anglais ou l’anatomie. Enumérant par le menu sous forme d’illustrations très explicites tout ce qu’on peut apprendre au fil des articles sans vraiment le réaliser. « C’est l’avantage d’accompagner les lecteurs depuis longtemps », explique Jean Weessa « et de suivre la stratégie de ce journal qui est maintenant souvent plus vieux que ses abonnés. On comprend mieux son impact et l’empathie générée par la marque même si certains de ses articles suscitent le débat voire le mécontentement ». Tandis que Mélanie Pennec insiste : « Ce serait injuste de le résumer à ses seuls commentaires à chaud ou tactiques de coachs, car grâce à lui on sait et de façon très pointue où se trouve Malaga même si c’est via son club racheté puis revendu, on visualise immédiatement les ischio jambiers dans le corps et on comprend parfaitement ce que veut dire mercato en italien ou derby en anglais… des connaissances qui pimentent celles apprises à l’école et qui donnent tout leur sens à ces langues vivantes ».

 

 

Une campagne pour un media papier déclinée sur du papier

 

En mettant en valeur tous ces savoirs parallèles dont un media traditionnel sur papier est capable de faire, la campagne valorise non seulement ce quotidien en particulier grâce au contenu mais aussi ses lecteurs. « Le plus de la presse papier est renforcé par le plan media axé sur le papier, le papier, le papier », complète Mélanie Pennec. En effet, si les 3 annonces seront déclinées sur la Toile, elles le seront aussi en pleine page dans L’Equipe et L’Equipe Magazine et surtout en 4X3 dans le métro. « Un format géant qui va donner toute sa dimension à celle sur la carte et qui va sûrement contribuer à sa viralité bien plus que les posts publiés sur les réseaux sociaux du titre », se réjouit Jean Weessa. Une campagne très réussie résumée par sa signature « L’Equipe, votre quotidien depuis 70 ans » et à suivre via le hashtag #JaiApprisAvecLEQUIPE. Tellement réussie qu’on en vient à espérer qu’elle aille au-delà de la simple célébration ponctuelle de son anniversaire.

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR