AccueilETUDESY A-T-IL UN JOB DANS LA COM POUR LES D’JEUNES ?

Y a-t-il un job dans la com pour les d’jeunes ?


Publié le 11/06/2017

Image actu

Quel est le niveau de formation et d’expérience recherché en communication ? Quels sont les postes à pourvoir ? Y en a-t-il ? Pour quels types de contrats ? Quels sont les savoir-être requis ? Réponses avec le 5ème baromètre national des métiers de la communication. Reste plus qu’à envoyer les CV.

 

Pour la 5ème année consécutive, Sup’ De Com, école de communication française, dévoile les résultats de son baromètre national des métiers de la communication. Avec une étude représentative du territoire français qui a mobilisé 350 annonceurs (75%) et agences (25%) entre janvier et avril 2017. Et les changements, d’une année à l’autre, sont notables. Tout d’abord, le recrutement d’un salarié en agence se fait désormais à 57,7% en moins de 6 mois contre 50,6% en 2016. Concernant le type de communication qui recrute le plus, d’une année à l’autre, c’est toujours le digital chez les annonceurs et le commercial B2B en agence.

 

Les postes les plus recherchés ont également bougé du côté des agences : en 2017, les chef(es)s de projets prennent la première place, suivi des chargé(e)s de communication puis des consultant(e)s alors qu’en 2016, dans l’ordre, les graphistes, les chef(fe)s de projets puis les commerciaux étaient les plus recrutés. La sécurisation de l’emploi progresse également : en 2017, le chiffre des CDI monte à 65%, contre 57% en 2016. Quant aux salaires, ils augmentent globalement pour tous les types de revenu : ceux qui gagnaient plus de 30 000€/an en 2016, c’est-à-dire 24,5% chez les annonceurs et 17,9% dans les agences sont montés en 2017 respectivement à 31% et 21%. Alors même que ceux qui gagnaient moins de 20 000 euros/an sont moins nombreux qu’avant : ils étaient 28% chez les annonceurs et 29,8% en agence en 2016 contre 24% dans les deux secteurs en 2017.

 

Concernant le canal de recrutement, c’est principalement par le réseau et la mobilité interne du salarié. Par ailleurs, le niveau d’étude des jeunes recrues augmente avec en moyenne 51,6% de Bac +5 en 2017, contre 38% en 2016. Enfin, pour ce qui est du savoir-être, en 2017, l’esprit d’équipe, l’écoute et l’empathie prennent le pas sur l’autonomie qui primait en 2016. Rien de mieux pour gérer les prochaines charrettes…

 

On vous laisse comparer les deux éditions :

 

Edition 2017

 

 

Edition 2016

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR