AccueilLA CONVERSATIONFREE REND HOMMAGE à NOS CONVERSATIONS TéLéPHONIQUES

Free rend hommage à nos conversations téléphoniques


Publié le 19/04/2017

Image actu

Aujourd’hui, textoter sans retenue sur son téléphone de façon informelle et instantanée, c’est normal. Et ça donne un paquet de stéréotypes générationnels et intergénérationnels. Une ode à l’illimité aussi caustique que populaire signée DDB°Paris pour Free.

 

Free Mobile a 5 ans. 5 ans pendant lesquels l’offre a largement contribué à bouger son marché voire à le démocratiser avec ses sms et appels illimités pour tous, à un prix modique et sans engagement. Un lustre tellement riche qu’il méritait qu’on célèbre la marque. Avec aux manettes, les créatifs, Mélanie Pennec et Jean Weessa sous la direction de création d'Alexander Kalchev, il ne faut pas s’étonner que la campagne signée DDB°Paris, rende un hommage inspiré et piquant à cette téléphonie débridée qui fait partie de nos vies grâce à sa gratuité mais qui parfois nous rend stupides.

 

« On a oublié, mais avant cette offre, on n’avait droit qu’à 90 SMS et aucune photo, au risque d’exploser les forfaits. De même, on comptait avec précaution le nombre de minutes qui nous restait et on appelait du fixe car gratuit », rappellent Mélanie Pennec et Jean Weessa « Aujourd’hui, avec l’illimité, on ne s’en préoccupe plus du tout au point de partir dans des échanges à rallonge, délirants ou absurdes. Des dérives dont on a voulu sourire ». Et tout y passe : les appels à répétition manqués de petites mamans attentionnées, les messages vides de sens, l'écriture intuitive qui joue des tours aux grands parents, le tactile qui inspire les enfants qui ne savent pas encore écrire et l’abus des émojis…

 

 

Célébrer par la drôlerie et la proximité les usages libérés de la téléphonie mobile

 

« On partage beaucoup grâce aux textos et à leurs figures de styles imagées ou non. S’en servir sans retenue appuie le message de la marque qui doit être populaire, simple et compréhensible par tous tout comme son offre», détaillent Mélanie Pennec et Jean Weessa. Et en effet, utiliser ce mode d’échange a permis aux créatifs de blaguer tout en introduisant nuances et subtilité. Comme par exemple la capacité à (r)établir un dialogue intergénérationnel. L’occasion aussi pour l’opérateur de parler de lui et de tout directement ou indirectement : depuis la 4G que chacun de ses clients peut désormais utiliser sans compter et comme bon lui semble jusqu’au rapport des seniors avec la technologie, en passant par l’accès par tous aux multiples interfaces et les prix.

 

Les 8 annonces, représentant en grand un écran de téléphone et ses conversations diverses et improbables, sont tellement parlantes, fraîches et spontanées qu’il est impossible de ne pas se les approprier. D’autant plus facilement, qu’elles jouent la proximité en s'affichant sur les abribus partout en France du 19 au 26 avril, avant d’être déclinées en format digital dans les principales gares en France du 26 avril au 2 mai. Bon allez, grosse « buse » et on vous laisse succuler les visuels.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR