AccueilCASE STUDYDéNONCER POUR FAIRE CHANGER, L'éCO-RESPONSABILITé DOIT S'IMPOSER

Dénoncer pour faire changer, l'éco-responsabilité doit s'imposer


Publié le 07/03/2019

Image actu

En plein dans le mille d’un renouveau des prises de parole des marques qui se doivent de faire rimer leur valeurs avec engagement, responsabilité et éthique, le gestionnaire d’actif CPR Asset Management délivre deux spots aux intentions claires et au message aussi violent que notre urgence environnementale. Une prise de parole signée Brainsonic. 

 

 

Pour CPR Asset Management, qui propose des solutions d'investissement responsable pour accompagner les entreprises engagées dans un processus de transition environnementale, la situation actuelle ne fait aucun doute, le monde court à sa perte. Faisant le constat d’un dérèglement climatique en partie irréversible induisant notamment une augmentation de 5° de la température mondiale d’ici 80 ans, l’entreprise se met en campagne pour dénoncer la surconsommation et l’urgence d’un renouveau citoyen quant aux comportements face à la sauvegarde de la planète. 

 

 

Une Terre dans l'urgence 

 

Une prise de parole orchestrée par Brainsonic qui alarme et accuse pour une planète qui n’attend plus. Au menu deux films et un message : il est urgent d’agir pour sauver le monde. On  commence donc avec « La chaîne », un spot  d’une minute retraçant toute la chaine de production d’une société de surconsommation aux intentions capitalistes irresponsables. Des plans séquences rembobinés comme une cassette pour une signature qui dit tout : « s’il est trop tard pour revenir en arrière, il est encore temps d’agir pour demain ». En effet, si l’idée est de pointer du doigt le système comme mauvais élève, il est aussi question de dire qu’il est encore temps de changer de comportement. 

 

Quant à « Demain », la voix de la relève citoyenne prend ici place pour dénoncer les gouvernements et leur incapacité à mettre en place des solutions pérennes pour changer les codes. Une future génération qui appelle à révolutionner le modèle de société actuel et le quotidien de chacun.  Et parce que la pollution digitale, elle aussi, pèse sur le réchauffement climatique et l’avenir de la planète bleue, l’agence va au bout de ses convictions  en intégrant ses valeurs et son message à son procédé de production publicitaire : « pour limiter son empreinte carbone, ce film a été exclusivement produit à partir de séquences provenant de banque d’images ».    

 

 

 

 

 


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR