AccueilAUDACELE TWEET MAL ADRESSé QUI SE TRANSFORME EN UNE CAMPAGNE CRéATIVE

Le tweet mal adressé qui se transforme en une campagne créative


Publié le 17/07/2017

Image actu

Comment d’un tweet qui ne lui était pas destiné, une agence de communication le tourne à son avantage sans oublier la juste réclamation du malheureux client. Mieux qu’une bouteille à la mer, cette opération montre la force d’une idée et celle du réseau social.


S’il était encore nécessaire de démontrer que l’idée et la créativité -et ceux ou celles notamment en agence qui les imaginent- ont évidemment de beaux jours devant elles, tant leur force est bien supérieure à celle d’une machine aussi sophistiquée soit-elle, mais aussi que les réseaux sociaux capables du pire comme du meilleur sont décidément très puissants et incontournables, la jolie et simple anecdote d’Andy et de son pantalon livré tout neuf mais mal ajusté, est là pour mettre les point sur « I ». Dépité de ne pas pouvoir profiter de son « Cargo Pants » dès réception et s’interrogeant benoîtement " comment on peut tailler un pantalon avec une aussi petite taille et des jambes aussi costaudes et longues ", cet homme de l’Ohio en fait part sur Twitter à Rothco, fabricant de vêtements militaires et fournisseur de l’armée US, et auprès duquel il a fait son achat.

 

Sauf qu’en fait, il a tagué une autre entreprise exactement du même nom, Rothco, mais qui n’est autre qu’une agence de communication à Dublin. Amusée, l’équipe de celle-ci, au lieu de simplement signifier au malheureux client son erreur d’aiguillage, s’est emparée de sa complainte pour concevoir une campagne de publicité complète qui servirait sa cause. Imaginée en un seul jour sur le ton d’une campagne de charité et signée d’une accroche sérieusement 3ème degré : « Andy needed Rothco pants. We helped the best way we knew how » (Andy a besoin d’un pantalon Rothco. Aidons-le par tous nos moyens), celle-ci comprend un spot radio diffusé sur les ondes locales de l’Ohio, une vidéo musicale et une annonce affichée en plein centre de la ville où réside Andy…

 

 

L’agence irlandaise sort une campagne en moins d’un jour

 

Rien n’est oublié de l’appel au don en nature, à la création de la BP où livrer le ou les pantalon(s) en passant par le hashtag #PantsForAndy, histoire d’alimenter la conversation sur le sujet. Car comme le souligne malicieusement les créatifs de l’agence : « notre campagne vient du cœur, on sait comment on peut se sentir quand on enfile un pantalon trop serré : inconfortable. C’est pourquoi nous avons écrit et produit une chanson pour apporter notre soutien à Andy et faire en sorte que ceux qui l’apprécient offrent l’un de leur pantalon inutilisé qui pourrait aller à Andy ». Une sympathique, habile et très réactive opération de communication car en plus d'être reprise sur les réseaux sociaux, elle rend indispensable l’agence de publicité et ses savoir-faire tout en servant un malheureux consommateur.

 

Joueurs jusqu’au bout, les créatifs de Rothco précisent d’ailleurs que leur agence étant davantage spécialiste des techniques pour sortir du lot que dans l’art du camouflage, n’est en aucune façon affiliée au fournisseur de vêtements de l'armée américaine. L’occasion pour eux de rendre à César ce qui appartient à César : « si vous voulez des pantalons résistants, de bonne qualité avec des tas de poches, adressez-vous à Rothco.com. En revanche, si vous êtes en quête de gens à la tête bien faite et aux idées qui font la différence, bien que vêtus de jeans étroits, contactez : Rothco.ie ». Ecartant ainsi avec cette information claire et nette -comme toute bonne publicité qui se respecte- tout risque de confusion à venir. N'est ce pas Andy ?

 

 

 

 

 

Pour découvrir l'histoire

 

 

 

Commentez





Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR