AccueilAUDACEHôTEL : FAIRE PEUR à SES CLIENTS GRâCE à SHINING

Hôtel : faire peur à ses clients grâce à Shining


Publié le 13/06/2017

Image actu

Pour s'amuser, un développeur et artiste anglais a utilisé ses filles jumelles pour parodier une scène célèbre du film culte " Shinning ", de Stanley Kubrick. Le buzz a été immédiat. Il pourrait inspirer des marques puisque la pub parodique sur Twitter peut être efficace.

 

Même si " un tiens vaut mieux que deux tu l'auras ", les aficionados du cultissime " Shining " ne se contentent jamais de prendre le génie ambiguë de Stanley Kubrick pour argent comptant. Depuis sa sortie en 1980, l'adaptation cinématographique du roman de Stephen King aimante les fantasmes et les théories comme une prof latino de salsa les trentenaires célibataires dévergondées. Sorti en 2012, le documentaire "Room 237" interprète les soi-disant thèmes sous-jacents abordés dans " Shinning ". Deux ans plus tard, c'est au tour des jumelles Grady de faire l'objet des spéculations et supputations. Les deux héroïnes seraient donc inspirées d'une photographie de 1967 de Diane Arbus. Entre mythe et réalité, Martin Hughes invite le clin d'oeil humoristique du néophyte cinéphile dans les débats d'initiés puristes. Une inspiration pour les marques et leurs community managers.

 

En postant sur Twitter une photo de ses deux jumelles Poppy et Isabella, main dans la main, habillées à l'identique et faisant la même moue que les soeurs Grady dans le couloir moquetté d'un hôtel londonien, l'artiste et développeur anglais derrière le label We Fail a réalisé un carton sur la Toile. Un bon vieux buzz des familles qui doit sa réussite à la référence aux deux fantômes de la chambre 237 de " Shinning ". En recréant un des plans les plus célèbres du cinéma d'épouvante, Martin Hugues se paye un joli coup de pub gratuit. Cherchait-il ce but ou l'inexplicable magie du buzz a-t-elle frappé par inadvertance ?

 

 

La pub parodique sur Twitter peut constituer un levier d'engagement efficace pour une marque

 

Avec son post humoristique l'auteur de " Wefail " prend juste le risque de ne pas toucher les cinéphiles ou tous les quadras marqués par le glaçant " Viens jouer avec nous, Danny " des jumelles assassinées au palace Overlook. Agées de quatre ans, Poppy et Isabella sont devenues des attractions sur Twitter, suscitant curiosité, interrogation et hommage à la mise en scène de leur père. Le post est d'autant plus réussi que les deux actrices du film, Louise et Lisa Burns, 12 ans à l’époque, sont réapparues sur la Toile il y a trois ans. Elles ont également créé un compte Twitter dédié à leurs personnages, " Shining Grady twins ".

 

Comme l'expliquait INfluencia en mars dernier, la pub parodique sur Twitter peut constituer un levier d'engagement efficace pour une marque. Pour sensibiliser les Français sur la question du sommeil sans être soporifique, Holi, spécialisée dans la vente d’appareils intelligents pour mieux dormir, a lancé le 17 mars sa campagne parodique sur Facebook et Twitter. Au programme, des logos de grandes marques françaises et internationales détournés via un slogan revisité. De " Just Sleep It " pour Nike à " Sleep Different " d’Apple en passant par " Il a dormi, il a tout compris " de Free, les détournements réalisés par l’agence réinventent des imaginaires publicitaires forts et loufoques pour susciter le rire et encore une fois le buzz.

 

 

 

Commentez





Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR