AccueilIN AFRICATHE VILLAGE : QUAND LE CO-WORKING DEVIENT PHYGITAL

The Village : quand le co-working devient phygital


Publié le 14/12/2017

Image actu

Dédiée aux créatifs indépendants, Asuqu double sa plateforme numérique d'un espace de co-working bien physique. Intitulé The Village, sa fiabilité doit permettre de créer encore plus d'interactions en direct avec les clients et de pallier les connexions Internet irrégulières et peu puissantes. Des défis technologiques empêchant de bien travailler en temps et en heure. 

 

Créée en 2015, la plateforme en ligne nigériane, Asuqu, a pour objectif de mettre en contact des créatifs indépendants avec des clients potentiels à travers toute l’Afrique. Bannissant les notions d’espace et de temps, elle surfe ainsi sur toutes les nouvelles opportunités offertes par le numérique. Libérant les idées et ceux qui veulent les mettre en œuvre pour les aider à se lancer et les soutenir dans le développement de leur start-up quelque soit leur talent (design, musique& vidéo, photogrpahie, stylisme, événementiel, vente et marketing, finance beauté, communication et brand content...) afin qu'ils puissent en vivre décemment. Comme en témoignent Adekunk Adetunji qui a déccocher sa, première mission de programmeur ou Adams Qamor qui a pu se réorienter en tant que photographe grâce à cette communauté.   

 

Pourtant voilà que Asuqu lance un espace de co-working physique, après avoir levé de nouveaux fonds. « Après deux ans de fonctionnement », explique Rabiu Musah, son fondateur, « nous avons constaté que la plateforme digitale seule ne suffisait pas au moment de passer à la réalisation concrète des dossiers. En effet, dans cette partie du monde, les clients veulent non seulement mettre un visage sur leur interlocuteur mais aussi avoir une vraie relation avec lui. De même, en raison des défis que représentent très souvent l’irrégularité et le manque de puissance des connexions internet, il est encore très difficile pour ces indépendants de tenir les délais ».

 

 

Un lieu physique et équipé où clients et créatifs peuvent interagir

 

Installé à Yaba, un quartier de Lagos, The Village -puisque c’est son intitulé- est donc conçu sur 200 m2 comme un lieu à la fois pratique, convivial et convergent de travail et d’accueil pour 50 freelances et leurs clients. Son ambiance désigné par un groupe de créatifs locaux se veut locale, créative et urbaine « pour refléter à la fois l’atmosphère unique de l’Afrique et surtout la personnalité des professionnels qui l’animent », détaille son site. Ainsi les locataires bénéficient sur place d’un vrai point de rencontres et de partages fait de bureaux, d’un espace ouvert de travail, de salles de réunion, d’un salon VIP. Mais aussi d’un accès libre et puissant à Internet, à une imprimante, à une machine à café, au distributeur d’eau, et à un service de nettoyage et de sécurité. Un package fiable qui selon son créateur ne peut que réduire ce sentiment de distance et ce manque d’efficacité qui sévissait jusqu'à présent, en répondant aux besoins technologiques, techniques, d’échéances et de dialogues directs. Démontrant ainsi que le phygital est une solution à ne pas négliger.

 

A découvrir

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR