AccueilIN AFRICASIDA : L'AFRIQUE TRèS INQUIèTE POUR L'EUROPE

Sida : l'Afrique très inquiète pour l'Europe


Publié le 06/09/2016

Image actu

 

Comment inciter les pays du nord à augmenter leur participation financière dans la lutte anti VIH en Afrique et dans les pays du sud ? Grâce à un scénario inversé habile, percutant, limite ironique qui les renvoie à leur indifférence bien trop marquée. Un grave fléau aussi...


Le sida continue tellement de progresser dans le monde qu’il tue chaque jour 3300 personnes, essentiellement en Afrique et dans les pays du sud. Alors peut-être parce que ces pays sont loin ou peut être parce que les traitements permettent de mieux gérer cette maladie en Europe, elle n’y est plus une préoccupation majeure. Pourtant de ces nations européennes et de leurs participations financières dépend justement la lutte efficace contre ce fléau "là-bas". Des montants qu’elles vont décider d’augmenter ou de réduire, le 16 septembre prochain lors de la conférence du Fonds Mondial de Lutte contre le sida. Pour les mobiliser et sortir de leur torpeur les décisionnaires et le grand public, Saatchi & Saatchi signe une campagne coup de poing pour AIDES et Coalition Plus, en France.

 

L’idée toute simple repose sur un scénario inversé. Reprenant tous les codes classiques d’annonces en cas d'épidémie (point actualité répété, annonce OMS, concerts caritatifs, rassemblements de tous types…), le film réalisé par Jérôme Raynaud (production : Prodigious/Carnibird/Nightshift) fait défiler une compilation d’extraits de breaking news télévisés tous plus alarmants les uns que les autres. Des gros titres diffusés par les pays africains qui prennent fait et cause pour cette Europe en détresse, sourde. Avec une mention spéciale pour la France et son président dont on attend fébrilement des nouvelles par la voix de son médecin... Et à juste titre puisque tout ce (beau) monde des pays du Nord est atteint d’une grave épidémie : l’indifférence. Une vidéo rythmée, bien faite, et même empreinte d’humour. Jouant en plus sur les ressorts de l’hyper dramatisation des chaînes d’info continue. Collant ainsi -hasard du calendrier !- au lancement de France Info, celle qui veut justement révolutionner ce secteur.

 

 

Une première : l’Afrique et les pays du sud se mobilisent pour les pays du nord

 

Une campagne percutante et habile car en plus de la vidéo diffusée, depuis le 1er septembre, sur les sites des deux partenaires, elle invite les internautes à se mobiliser sur Twitter via le hashtag #sérosolidarité et à encourager le président français à augmenter la participation financière nationale en faveur de cette cause. D’autre part, elle sera relayée jusqu'au 1er septembre par des bannières géolocalisées dans de nombreux supports grand public et professionnels, tandis qu'un dispositif street marketing avec la distribution de kits de test de dépistage d’indifférence sera effectué le week end prochain à Paris et dans quelques grandes villes.

 

Un enjeu de taille quand on sait que ces arbitrages financiers, s’ils ne vont pas immédiatement mettre fin à cette épidémie, peuvent largement contribuer à soutenir des stratégies courageuses. A l’instar de celle de l’Afrique du sud qui a lancé, depuis ce 1er août, un programme ambitieux et gratuit de lutte anti VIH pour toutes les personnes testées positives quel que soit leur stade de maladie. Une première mondiale saluée par différentes organisations qui travaillent dans la santé mais qui ont émis des réserves quant à son financement qui débouche immanquablement sur la pénurie chronique de médicaments. Une initiative à soutenir d'urgence et concrètement donc tant elle pourrait vite être un exemple facilement à suivre.

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR