AccueilIN AFRICALA TV REINE DE LA CONSOMMATION MéDIA AFRICAINE

la TV reine de la consommation média africaine


Publié le 10/01/2017

Image actu

 Où en est le paysage médiatique local, régional et national du continent ? Réponses dans l’Africascope 2017 de Kantar TNS…


L’Afrique subsaharienne se porte bien, merci pour elle. Du moins niveau média. Et on peut même dire qu’elle est en grande forme ! Kantar TNS publie les résultats de son étude de référence Africascope 2016 qui couvre un périmètre de 7 pays d'Afrique subsaharienne : Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Gabon, Mali, République Démocratique du Congo, Congo Brazzaville, Sénégal, l'ensemble représentant 16,8 millions d'individus âgés de 15 ans et plus.

 

Le premier chiffre intéressant représente la durée d’écoute de la télévision qui progresse en un an de près de 30 minutes. 90% des individus de 15 ans et plus regardent chaque jour la télévision soit : 15,1 Millions de téléspectateurs. La part des personnes qui regardent la télévision quotidiennement, est globalement stable dans chacun des pays étudiés et oscille entre 88% au Burkina Faso et 92% au Gabon

 

 

La durée d'écoute moyenne quotidienne par individu est de 4 heures, soit une progression de 28 minutes par rapport à la précédente vague. Elle augmente notamment très fortement à Kinshasa où le nombre de chaînes reçues est supérieur à 100 pour près d'un tiers des personnes. Les téléspectateurs regardent en moyenne  3,5 chaînes de TV par jour, ce qui est en légère progression également. Alors oui, on a beau s’extasier sur la numérisation du continent et entrevoir de belles perspective, on est encore très loin du compte. Déjà par un réel manque d’équipement dû à une classe moyenne qui se renforce mais reste encore faible pour s’équiper. Sans oublier les usages et les comportements ou la télévision est encore le totem sacro-saint où les individus se rassemblent pour la consommer.

 

Au global, les chaînes nationales, publiques ou privées, représentent 47% des parts d'audience TV. La part des chaînes nationales est la plus faible au Gabon (16%), au Cameroun (29%), en Côte d'Ivoire (30%) et au Mali (35%). A l'inverse en RDC, au Burkina Faso et au Sénégal où l'offre locale est très importante, cette part est supérieure à 50%. Côté chaînes TV internationales et panafricaines, les plus regardées sur la zone, sont principalement celles de divertissement : Novelas TV, TV5MONDE, Nollywood TV, Trace Africa, Canal+ Sport et France 24.

 

 



 

L'écoute de la radio poursuit sa baisse

 

En moyenne, 67% des individus de 15 ans et plus écoutent chaque jour la radio (69% dans la précédente vague). La durée d'écoute moyenne quotidienne par individu est de 1h36. La part des auditeurs quotidiens est moins homogène d'un pays à l'autre par rapport à la télévision : au Cameroun moins d'une personne sur 2 écoute tous les jours au moins une radio. Ils sont près de 9 sur 10 au Mali et au Burkina Faso, où la part d'auditeurs radio est aussi élevée que la part de téléspectateurs quotidiens. Ce sont aussi les 2 pays qui affichent les durées d'écoute radio les plus élevées, respectivement 2h52 et 2h28.

 

La consommation média n’a jamais été aussi forte faisant de ses acteurs une industrie puissante et influente. Une influence liée à des audiences en fortes progressions où les téléspectateurs sont en train de devenir des consommateurs en puissance. Les annonceurs, les médias, les agences et tous les professionnels liés à la communication qui vont pénétrer en premier ce marché, voué à devenir énorme, seront les premiers à récolter les fruits de leur audace. Car l’avenir est assurée mais encore faut-il faire preuve de patience, d’adaptation et contribuer au développement des médias et des infrastructures africaines. Ceux qui pensent venir avec l’idée d’une bonne affaire en tête en auront pour leur frais. L’Afrique est prête à accueillir les industries des médias et de la communication français et d'ailleurs. Encore faut-il la développer et non penser à l’essorer...

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR