AccueilIN AFRICAPOUR DES PETITS ENFANTS AFRICAINS OBèSES…

Pour des petits enfants africains obèses…


Publié le 28/09/2017

Chers tous, si vous aussi vous trouvez vos enfants à l’indice de masse corporelle parfaite. Si vous estimez qu’ils ne sont pas assez bien en chair, alors n’hésitez pas, faites comme en Occident ou en Chine, gavez-les d’écrans et surtout de publicités !

 

Car c’est un fait, le surpoids des enfants en Europe a explosé et notre société de consommation et les nouvelles technologies ne sont pas étrangères à ce fait des temps modernes. Avec la multiplication des écrans, la promotion des produits alimentaires et des boissons, le monde de la pub et les annonceurs utilisent mille canaux différents. Les fabricants et les agences de publicité font désormais appel aux neurosciences pour mieux glisser leurs messages sous le seuil de conscience des spectateurs-des techniques relevant du neuromarketing. Plus que les adultes, ce sont les enfants qui sont ciblés, car encore jeunes et naïfs... L’offensive publicitaire est multiple, imaginative, astucieuse, voire même brillante. Pour en avertir ses enfants, et ne pas tomber soi-même dans le panneau, il est bon de connaître les procédés psychologiques utilisés et d’en repérer les dangers. Cette plongée dans la manipulation des cerveaux à l’ère d’Internet, au détriment d’une alimentation saine, se fonde notamment sur l’expertise collective de l’Inserm effectuée par un groupe de dix chercheurs et publiée en avril, Agir sur les comportements nutritionnels.

 

Devant cette invasion massive de gras les 28 ministres de la Santé de l’Union ont adopté, en juillet 2017, les conclusions du Conseil de l'Union européenne visant à encourager la lutte contre l'obésité infantile. Peu avant, l'organisme qui fédère plusieurs associations de consommateurs, le Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC), a rendu publique sa note d'information sur les mascottes et personnages de dessins animés utilisés sur les produits alimentaires. Comme le populaire Tony le tigre, la mascotte éternelle des céréales Frosties ou  Quicky, le lapin du chocolat en poudre Nesquik. Et il demande aux gouvernements des pays européens de protéger les enfants de la publicité pour ces produits.

 

Alors que l’Afrique s’éveille au numérique et à la publicité moderne. Alors que la classe moyenne du continent est évaluée à 350 millions d’individus avec un pouvoir d’achat grandissant et donc de consommation en puissance, faisons en sorte que la prochaine génération soit avant tout citoyenne et éduquée à consommer intelligemment. Et ça, les marques et l’industrie de la communication doivent en prendre conscience de suite avant qu'il ne soit trop tard...

 

Source : The conversation.com

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR