AccueilIN AFRICAIL NEIGE DU SEL EN AFRIQUE DU SUD

Il neige du sel en Afrique du Sud


Publié le 13/09/2017

Image actu

Une marque de sel peut-elle nous faire rêver et stimuler notre imaginaire ? La réponse est oui et c’est Cérébos qui s’y colle avec un film d’animation drôle et touchant.

 

Quand il s’agit de faire turbiner la boîte à idées, les enfants sont incontestablement les champions toutes catégories, mais ils ont parfois besoin d’un coup de pouce pour matérialiser cette inventivité. Et le sel peut très bien devenir ce précieux allié. Dans un film d’animation signée FCB Durban (Afrique du Sud), aidée du studio BlackGinger, Cérébos nous raconte l’histoire d’une jeune sud-africaine confrontée à un dilemme de taille. Comment gambader dans la neige, construire un igloo ou encore s’évader sur un traineau quand tout autour de soi le soleil règne en maître ? Il faut redoubler d’ingéniosité pour créer l’illusion et grâce à un mécanisme imparable, le grand-père de la jeune fille simule une chute de neige… grâce au sel.

 

Un registre inattendu qui pourtant fait écho aux origines de la marque, comme nous l’explique son site : « Depuis plus d’un siècle, les célèbres boîtes rondes Cérébos habitent les placards des cuisines françaises et font rêver les enfants. Pour fortifier un enfant à la santé fragile, un médecin lui prescrivit du phosphate de chaux. Mais l’enfant refusait obstinément d’avaler cette poudre fade. Cherchant un stratagème pour améliorer la saveur du médicament, le père eut l’idée d’y ajouter du sel fin ».

 

 

Le sel, c’est plus fort que toi

 

En juin 2015, l'agence Grey Argentina et la Fondation Favarolo lançaient « Le sel qui se voit », une campagne de prévention à destination de l’Argentine, un pays où 30% de la population souffre d’hypertension et qui explose la consommation de sel par jour, 12 grammes au lieu des 5 recommandés par L'Organisation Mondiale de la Santé. La parade était alors ultra simple : colorer le sel en rose, vert, bleu et violet pour mieux se rendre compte de la dose envoyée sur les aliments. Facilitant une prise de conscience immédiate tout en apportant une touche d’originalité dans l’assiette. Comme quoi, le sujet de l’aromate inspire et représente un sacré challenge de communication pour susciter l’intérêt et ne pas tomber dans l’ennui.

 

Dernièrement et pour un tout autre secteur, l’agence CLM BBDO s’attaquait à un autre ovni en matière d’image : le bouchon d’oreille. Matthieu Elkaim, directeur de création, nous livrait la recette pour capter un jeune public peu au fait des risques encourus par une trop grande exposition au bruit : « On s’est rapproché de la boîte de production SOLDATS, qui sont plus des clippers, car on souhaitait avoir plutôt ce type d'écriture plutôt que celle d’un spot de publicité. D’un sujet rébarbatif on a réussi à en faire quelque chose de détonant ». Avis aux créatifs, de l'objet le plus inattendu à l'aliment le plus banal, les territoires à sublimer ne manquent pas.

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR