AccueilIN AFRICAMEDIA : MAPP UP, LA PLATEFORME AFRICAINE 2.0 DE VIDéOS GéOLOCALISéES

Media : Mapp Up, la plateforme africaine 2.0 de vidéos géolocalisées


Publié le 14/02/2018

Image actu

 

Vous pensiez que Brut était le média le plus disrupteur du marché ? Rien n’est moins sûr, car Mapp Up, la plateforme panafricaine de récits numériques géolocalisés, débarque sur internet. Et c’est carrément novateur : de jeunes producteurs de toute l’Afrique, formés au reporting web, proposent du contenu local à travers des formats vidéo modernes.

 

Slice Up dont INfluencia a déjà parlé, est une association française qui forme de jeunes producteurs de contenus africains à la création de contenus journalistiques locaux et alternatifs. En gros, des formats vidéo modernes créés par et pour le smartphone autour de contenus panafricains. En 2016 et 2017, l’association a organisé deux formations à Nouakchott, en Mauritanie avec une approche résolument moderne. Un enseignement horizontal et collaboratif porté sur le terrain et la pratique du reportage web. Au total, une bonne douzaine de journalistes et blogueurs mauritaniens ont été formés à la pratique filmique, au montage et à la diffusion web. Avec des profils hétéroclites : autant de journalistes locaux que de géographes, peintres et comédiens

 

Son succès est tel que le 5 décembre 2017, Slice Up a lancé son petit frère, Mapp Up. Gratuite et libre d’accès, la plateforme propose du contenu sous forme de vidéos géolocalisées ancrées dans un territoire géographique précis. L’objectif est triple : diversifier les discours au sujet du continent, proposer des contenus originaux et locaux et créer un réseau régional de producteurs de contenus. En plus de s’inscrire dans l’ère du journalisme mobile par son caractère nomade, Mapp Up se positionne donc comme une alternative efficace au traitement unilatéral de l’Afrique par les médias occidentaux.

 

 

Le Google Map de l’information

 

Slice Up propose trois types de formats vidéo : « Ambiance » qui consiste à découvrir, en 25 secondes ou plus jusqu’à 40 secondes, les lieux stratégiques d’une ville. Contemplez comme si vous y étiez un marché typique, de jeunes sportifs en action, un carrefour animé. Il y aussi « L’interview sèche », un échange avec un acteur de la ville concernée d’une durée allant de 30 secondes à 1 minute. Comme par exemple les dommentaires en langue locale (sous titrés français) d’un journaliste mauritanien sur l’open data ou sur une femme engagée contre le sexisme… Et enfin « Reportage » qui offre une fenêtre de tir de 1 minute 30 à 3 minutes pour approfondir un sujet à travers une interview et des images d’illustration. Par exemple, un gardien de tortues en voie de disparition, un architecte de l’éco-construction, un jeune photographe de tirailleurs mauritaniens…

 

Côté production, c’est en premier lieu les journalistes et blogueurs issus de la formation qui créent et diffusent du contenu sur la plateforme. Mais pour densifier l’offre, des ambassadeurs de plusieurs pays d’Afrique participent également à l’aventure en fournissant des vidéos sur l’offre culturelle de leur ville. L’équipe Slice Up produit aussi ses propres contenus vidéo lors de ses déplacements sur le continent. Trois acteurs pour jeter les bases d’une couverture médiatique au sein d’un pays aussi riche qu’immense. Question calendrier, une formation au Mali sera assurée en janvier et février 2018. A terme, Mapp Up pourrait devenir une gigantesque plateforme d’information pana-africaine. Une sorte de CNN collaboratif en quelque sorte.

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR