AccueilIN AFRICAJEUNESSE AFRICAINE : PAS DE CONNEXION, PAS DE VIE SOCIALE...

Jeunesse africaine : pas de connexion, pas de vie sociale...


Publié le 14/12/2017

Image actu

Véritable kryptonite pour les opérateurs mobiles, la déconnexion qui laisse sous entendre une utilisation en baisse de leurs produits les angoisses. Illustration avec la dernière campagne sud-africaine de Cell C baptisée #ConnectYourWay. Attention les yeux.

 

« Nomophobie se dit de quelqu'un qui ne peut se passer de son téléphone portable et éprouve une peur excessive à l'idée d'en être séparé ou de ne pouvoir s'en servir ». La définition du Larousse est claire et pour mieux appréhender le phénomène, une étude publiée à la fin de l’été 2013 et menée par YouGov déterminait notamment que 53% des utilisateurs britanniques de téléphones mobiles devenaient anxieux quand ils ne trouvaient plus leur compagnon de connexion.

 

Le phénomène est mondial et lorsque l’on voit passer certaines campagnes de publicité sur le sujet, la tendance devrait s’amplifier. Dernier exemple en date, celui de l’entreprise de téléphonie basée en Afrique du Sud, Cell C et de son agence 1886. Sous la bannière #ConnectYourWay, vous prenez un shot d’une minute aux allures de caricature pour la génération des millennials où les silver passent même pour des aigris incapables de vivre avec leur temps. Rythmée par une bande son bizarrement dépassée ("I Love It", Icona Pop feat Charli XCX), l’opérateur en fait des caisses pour nous vanter les bienfaits du smartphone et de son usage quotidien. S’il ne s’agit pas ici de remettre en cause l’utilisation du portable et de tout ce qu’il apporte en termes de réactivité, créativité, exploration… Il aurait été préférable de ne pas répéter les mêmes erreurs que les annonceurs occidentaux en nous vantant une connexion à outrance et irréfléchie.

 

Alors que l’Afrique s’éveille au numérique, ce continent doit cultiver son particularisme : « Si vous voulez, l'Afrique invente des solutions qui ne sont pas du tout en usage dans les pays développés. Elles sont déjà beaucoup plus familières en Chine, en Inde et dans toute une partie du monde qui inventent des nouveaux usages sociaux de la technologie. Pour la fierté du continent c’est très important de se dire que nous sommes les premiers dans notre genre, que nous faisons des choses que les autres n’ont jamais fait et qui sont plus efficaces que des modèles qui seraient importés des pays développés », déclarait Lionel Zinsou dans nos colonnes, ancien Premier ministre du Bénin, chef de file d'une école de pensée : l'afro-optimisme, et fondateur d'AfricaFrance.

 

 

Les opérateurs mobiles au pilori

 

En juillet 2016, Red by SFR et Bouygues Telecom nous servaient la même soupe en profitant de la période estivale pour rappeler à quel point il était important de ne pas lâcher son smartphone en vacances. Alors que l’on est sensé profiter de cette période d’accalmie pour recharger les batteries et adopter le mode « contemplatif », les opérateurs téléphoniques font tout le contraire et on jurerait que le mot « déconnexion » les font flipper comme des malades.

 

On aimerait qu’ils adoptent une posture beaucoup plus pédagogique sur le sujet et qu’ils nous surprennent, comme avait su le faire… Ray Ban avec une campagne osée et loufoque, baptisée Never Hide Films : « Je ne suis pas 100% anti-appareils électroniques, je pense même d’une certaine manière qu’ils aident à améliorer nos vies. Cependant nous sommes devenus dépendants de nos téléphones pour de mauvaises raisons. Nous sommes tellement pressés de regarder Instagram ou Facebook que cela perturbe la relation humaine. Les gens ont oublié comment se parler entre eux. Si vous prenez le temps d’observer les gens autour de vous, vous verrez qu’ils sont tous sur leur téléphone. C’est bizarre », commentait Bo Mirroseni, metteur en scène de ce spot de plus de 5 minutes. Si la tentation de dégainer votre « doudou digital » est trop forte, il est peut-être temps de réhabiliter son vieux Nokia 3310 pour une expérience de quelques jours, comme le proposait il y a quelques mois Certideal.

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR