AccueilADOBE MAX 2019ADOBE REDéFINIT L’EXPéRIENCE DE SES APPLICATIONS POUR SES UTILISATEURS

Adobe redéfinit l’expérience de ses applications pour ses utilisateurs


Publié le 14/11/2019

Image actu

En inaugurant l’édition 2019 d’Adobe MAX à Los Angeles, Shantanu Narayen a confirmé la vocation de l’entreprise californienne : élever la créativité au niveau supérieur et inventer le futur. Lors d’une keynote résolument tournée vers l’innovation – avec de nouveaux outils dédiés aux tablettes tactiles, et de nouvelles expériences digitales, le CEO et Président d’Adobe a peaufiné la vision d’un processus créatif totalement modernisé. 

 

Adobe. 22.000 salariés et une mission : « Révolutionner les expériences digitales à travers le monde ». Adobe MAX, la conférence créative mondiale organisée début novembre à Los Angeles, a donc été l’occasion d’une démonstration technologique impressionnante « pour faire du monde, votre canvas », a dit Shantanu Narayen aux 15.000 participants. L’ajout de nouvelles fonctionnalités, en permanence, dans les apps et les logiciels de bureau de la marque est l’une des raisons d’être du Creative Cloud. « Et nous ne nous reposons pas sur nos lauriers ».

 

Innover, c’est d’abord améliorer l’expérience client. Et cette année, Adobe en a fait l’une de ses priorités avec trois objectifs : la puissance des apps, un accès encore plus simple au travail collaboratif dans le cloud (via la nouvelle bibliothèque Creative Cloud), et la robustesse des produits. Symbole de cette préoccupation : la nouvelle plateforme d’applis Creative Cloud pour Desktop, véritable tour de contrôle de la galaxie Adobe. Désormais, toutes les apps sont visibles via trois onglets (Bureau, Portable, Web). Les catégories permettent de trouver le bon outil, à tous les niveaux d’expertise. Et chaque app bénéficie de sa page et de sa micro-communauté avec un ensemble d’infos, de vidéos et de tutoriels directement accessibles. En termes de performances, l’innovation se trouve parfois dans des détails qui n’ont l’air de rien, comme créer un nouveau Document dans Photoshop. Que de secondes gagnées… Dans la version 1.0 de Photoshop pour iPad, le zoom jusqu’au niveau du pixel est instantané, même avec un fichier qui compte 500 calques et qui pèse plus d’1 Go.

 

Nouveau InDesign : 25% plus rapide

 

Dans Illustrator, la puissance GPU a été optimisée et le zoom devient, lui aussi, instantané, même avec des milliers de vecteurs dans l’image. On retrouve Sensei avec une fonction presque… magique qui, à partir d’un dessin au trait pris en photo, le reproduit en vectoriel, en un instant…

 

Puissance toute, également, pour After Effects 17.0, « plus rapide que jamais », grâce à un moteur de rendu encore amélioré, et du côté d’InDesign, dont la réactivité augmente de 25%. L’app de mise en page bénéficie aussi désormais de l’intelligence artificielle d’Adobe. Sensei est capable de trouver des alternatives à une image donnée, dans Adobe Stock, et de l’adapter intelligemment aux caractéristiques du bloc via la nouvelle fonction Content Aware Fit.

 

L’IA, de plus en plus présente, dans les apps, « pour amplifier la créativité humaine, et non pour la remplacer », a précisé Abhay Parasnis, Executive Vice President et Chief Technology Officer d’Adobe. « Nous ne nous contentons plus d’apprendre à Sensei comment comprendre les pixels et les couleurs, mais désormais, les concepts d’objets et les compositions ».

 

On en voit les bénéfices dans Adobe Premiere Pro, avec Auto Reframe qui maintient le sujet principal, même si celui-ci bouge latéralement, au centre de l’image au moment d’un recadrage, depuis une vidéo 16/9è, en format vertical, par exemple. Idem dans le nouveau Photoshop, avec le nouvel outil de sélection d’objets, capable d’isoler, en un clic, une tranche de courgettes en partie masquée par d’autres, sur une planche à découper ; et avec la nouvelle fonction de suppression automatique de l’arrière-plan. En un clic, on obtient un masque de sélection parfait de l’objet choisi. 

 

Chaque année, à MAX, lors des Sneaks, Adobe présente une dizaine d’innovations en cours de développement dans ses labos. Certaines – pas toutes – finiront par intégrer les apps… et elles sont toutes bluffantes. Deux d’entre elles, particulièrement : le projet « Go Figure Sneak » qui anime un personnage en dessin, à partir des mouvements d’un humain filmé avec un simple smartphone, grâce à 18 points de tracking automatiques ; et le projet « About face » qui estime, en %, le risque de manipulation d’une image : un outil précieux à l’ère des fake news et autres deep fakes. Adobe vient d’ailleurs de lancer une initiative autour de l’authenticité des contenus, avec Twitter et le New York Times.

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR