AccueilTENDANCESPOLAROID RéHABILITE LES TIRAGES PHOTO AVEC LE « FOTOBAR »

Polaroid réhabilite les tirages photo avec le « Fotobar »


Publié le 16/10/2013

Image actu

 

 

 

Situé dans à Palm Beach en Floride, comme INfluencia l'avait annoncé dès janvier 2013, le Fotobar affirme le virage vers le numérique de Polaroid, marque initialement connue pour les appareils photo à développement instantané lancée en 1948.

 

 

 

 

 

Du développement instantané à la retouche photo

 

Après deux restructurations depuis 2001, la marque, qui fête cette année ses 75 ans, se donne un véritable challenge : développer l’impression des photos numériques.

 

 

 

 

En effet, rares sont ceux aujourd’hui qui impriment encore leurs photographies, bien souvent uniquement stockées dans la mémoire d’un ordinateur ou d’un Smartphone, ou partagées sur les réseaux sociaux.

 

Pour réhabiliter la photo comme objet qu’on affiche chez soi, Polaroid a fait breveter une technologie qui permet d’importer ses photos depuis le téléphone (via Facebook, Instagram, Picasa...) vers les ordinateurs de l’atelier d’impression.

 

 

 

 

En écho aux valeurs de créativité et d’originalité de la marque et à l’envie actuelle des consommateurs d’un service personnalisé, le Fotobar met à disposition des clients des professionnels de la photo, les Phototenders, pour les aider à faire de chaque cliché une œuvre d’art (turn your photo into art).

 

Les clients du Fotobar peuvent ainsi imprimer leurs photos après retouche sur ordinateur s’ils le souhaitent, à la fois sur papier, ou bien, ce qui fait toute l’originalité de l’offre, sur des matériaux divers (métal, bambou…) dans une multiplicité de formats différents.

 

 

 

 

Modernité et convivialité

 

Le Polaroid Fotobar est un lieu résolument moderne également dans sa conception. Son grand comptoir où trônent une dizaine d’ordinateurs n’est d’ailleurs pas sans rappeler les Apple Stores. La marque a également développé une application pour permettre à ses clients d’envoyer leurs clichés au Fotobar où qu’ils soient.

 

 

 

 

Si la technologie mise en œuvre sur place peut sembler éloignée du principe de photographie instantanée à l’origine de la marque, on y retrouve toutefois la dimension de convivialité et de partage au cœur de la culture Polaroïd.

 

 

 

 

De petits Polaroids sont exposés dans le Fotobar, et un « community wall » permet à ceux qui le souhaitent d’exposer leurs photos en format polaroïd.

 

 

 

 

La marque propose même à ses clients d’organiser des évènements avec leurs proches (cours de photos, anniversaires d’enfants) pour leur permettre à nouveau de vivre, et de photographier, des moments de joie partagée.

 

Daniel Bô, Pdg de QualiQuanti.


En partenariat avec IdeesLocales.fr, le blog sur les idées locales d’ici et d’ailleurs imaginé par PagesJaunes.

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR