AccueilRéPUTATIONLA CONSERVE SE MET EN BOîTE SUR LA TOILE

La conserve se met en boîte sur la Toile


Publié le 09/04/2018

Image actu

Une web série incarnée par l’humoriste Nicole Ferroni et célébrant les qualités de l’appertisation a déjà rassemblé plus de 20 millions de vues sur Facebook. La suite est déjà en boîte..

 

L’appertisation, vous connaissez ? Mais si, faites un effort… Depuis 1795, ce procédé permet de conserver les aliments dans un emballage recyclable à l’infini. Cela ne vous dit rien ? Chaque année, près de 80 milliards de boîtes métalliques sont commercialisées aux quatre coins de la planète. Alors, on chauffe ? Inventée il y a 223 ans dans un atelier d’Ivry-sur-Seine par un confiseur d’origine champenoise nommé Nicolas Appert, la conserve a mis fin, du jour au lendemain, aux méthodes traditionnelles de conservation des denrées alimentaires comme le salage, le fumage, le séchage, la fermentation ou les confits dans la graisse et le sucre. Aujourd’hui concurrencée par d’autres techniques comme le surgelé et le sous-vide, l’appertisation peine à séduire les plus jeunes. Si 98,3% des foyers en France achètent au moins une conserve par an, ce marché de plus de 2,7 milliards d’euros stagne en raison notamment de la baisse de la popularité des marques de distributeurs et des achats limités des millennials.

 

 

Séduire les moins de 35 ans par le (sou)rire

 

Pour tenter de séduire les « digital natives », l’Union syndicale interprofessionnelle pour la promotion des industries de l’appertisé en boîte métallique (UPPIA) qui regroupe 30 marques dont Cassegrain, Saupiquet, Bonduelle, D’Aucy, Géant Vert et Henaff... a eu l’idée originale de faire appel à l’agence Change pour imaginer une web série de neuf épisodes ludiques, instructifs et plein d’humour diffusée sur Facebook. « L’idée était de remettre au goût du jour la conserve auprès des plus jeunes  », explique Serge Castaldi de 15AOUT PROD., qui a produit ces films d’environ 1 minute 30 chacun « L’agence et le client avaient déjà eu la bonne idée de choisir Nicole Ferroni comme ambassadrice. Cette fille géniale est très intègre car elle accepte uniquement des projets qui sont en accord avec son positionnement. C’est pour cela qu’elle est aussi populaire et que notre campagne fonctionne. Dès qu’elle poste quelque chose sur les réseaux sociaux, elle obtient 500 000 ou 600 000 vues en quelques jours. Les neufs films sur la conserve ont, eux, été visionnés plus de 20 millions de fois depuis leur mise en ligne l’année dernière ».

 

Tournée en deux sessions de deux à trois jours chacune dans la grande salle du siège du Parti communiste, place du Colonel-Fabien à Paris, la première « saison » de cette web série est décalée et rigolote. Nicole Ferroni dont les chroniques sur France Inter rencontrent un vif succès et le jeune acteur Xavier Guelfi testent notamment les qualités physiques des conserves et vous expliquent comment ces boîtes métalliques peuvent vous aider lors d’une attaque de… zombie. Fort de ce succès, l’UPPIA a commandé cinq nouveaux épisodes de son feuilleton rigolo. Le dernier, posté la semaine dernière, met en scène un cuisinier qui prépare un repas composé exclusivement de conserves. « Nous avons tourné ces films dans des lieux différents comme un restaurant et une forêt car nous avons considéré que nous avions été au bout du décor magnifique du siège du parti communiste », souligne Serge Castaldi « Cette décision a augmenté un peu nos coûts mais notre budget de 200 000 euros pour les cinq spots reste très modeste par rapport à ce qu’aurait coûté une campagne télévisée ». A consommer sans modération...

 

 

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR