AccueilRELATIONS PUBLICSVILLAGES CHERCHENT BOBOS à ADOPTER

Villages cherchent bobos à adopter


Publié le 12/06/2012

Image actu

 

 

C’est souvent dans les situations les plus critiques que les hommes redoublent d’imagination pour s’en sortir et améliorer leur quotidien. Pour illustrer ces propos, direction l’Espagne où une étonnante campagne web a été lancée par une marque d’eau fruitée du groupe Coca Cola, donnant un coup de pouce au tourisme rural en ces temps de crise.

 

Une opération pleine d’humour et hors du commun: le Projet Aquarius,  «Huérfanos de Pueblos» est une première. Le pitch: adoptez, ou faites-vous adopter par un village! Plus précisément, habitants et/ou commerçants de "villages adoptifs" espagnols manquant cruellement de passage pourront en faire la promotion sur le site internet et recueillir les "orphelins" issus des grandes villes, à la recherche d’un hameau de paix pour passer leurs vacances.

 

 

 

 

Relayée sur le web, la campagne a débutée la semaine dernière et connaît déjà un petit succès auprès des internautes: pour l’instant, seuls deux orphelins ont trouvé un nouveau "foyer", mais on retrouve déjà un bon nombre de candidats à l’adoption. De l’autre côté, déjà 50 villages, tous de moins de 2500 habitants ont déposé leur annonce sur le site.

 

La marque lance un appel aux citadins en mal de nature, semblant leur dire: «Vous vous sentez "orphelins" lorsque viennent les vacances  et que vos amis rentrent dans leur village natal au fin fond de la campagne? Alors qu’ils retrouvent leurs amis d’enfance, le jardin et la maison en pierre des grand parents, l’air pur, les champs à perte de vue et la sérénité… vous, que vous reste-t-il à part une ville morte, le bruit et les pots d’échappement? Comment vous dépayser? Faites une demande d’adoption à ces villages qui eux, sont en mal de touristes ,sur le site Aquarius! Adoptez votre "nouveau" village natal!».

 

 

  

 

 

L’opération encore très récente pourrait bien provoquer le buzz chez nos voisins espagnols: ludique, et interactive, elle crée du lien social et de la solidarité entre les populations de divers horizons.

 

Aquarius se pose ainsi en "rassembleur social". Une tendance qui se propage depuis un certain temps déjà, puisque les marques ont un rôle de plus en plus politique et sociétal: désormais elles ne font plus de campagnes uniquement pour vendre, mais aussi pour se créer un statut. De plus en plus, elles viennent combler un vide que l’Etat ne sait pas comment ou n’a tout simplement pas les moyens de résorber…

 

Lucie Freulon

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR