AccueilINNOVATIONSLE MARKETING éMOTIONNEL SE MET à LA RECONNAISSANCE FACIALE

Le marketing émotionnel se met à la reconnaissance faciale


Publié le 11/07/2013

Image actu

 

Dans « L’Etre et le Néant », Jean-Paul Sartre estimait que « la totalité de mes possessions réfléchit la totalité de mon être. Je suis ce que j’ai ». Avec son détecteur d’émotion faciale, la startup russe Synqera pense que le consommateur n’est pas seulement ce qu’il achète, mais également ce qu’il ressent. Dans la quête acharnée des marques sur le comportement et l’émotion du consommateur -autel sine qua non de la sacro-sainte customisation- l’innovation de la société moscovite de marketing high-tech pourrait rebattre les cartes.

 

Avec la plate-forme Simplate, les discounts personnalisés basés sur les comportements d’achat, comme par exemple l’application Vouchr, prennent soudainement un coup de vieux. Pour les cadors de la grande distribution, Synqera propose de passer à la dimension supérieure pour pénétrer les pensées de ses clients : plus les marques connaissent les réactions et émotions des consommateurs, mieux elles peuvent cibler leurs offres promotionnelles !

 

La bataille de la pertinence marketing se jouera sur l’innovation technologique et la startup russe espère bien prendre déjà un peu d’avance. Sur le papier, Simplate interpelle. Avec ses écrans tactiles installés aux caisses, Synqera permet une détection en temps réel des émotions des clients une fois leurs courses terminées. Concrètement, comment ça marche ?

 

 

Une base de données pour maximiser la pertinence

 

Quand le client arrive avec ses sacs pour payer, un logiciel de reconnaissance faciale scanne automatiquement le visage et le synchronise avec la base de données du supermarché pour disposer en quelques secondes de son historique d’achats et autres informations plus personnelles. Le but ? Pouvoir immédiatement lui fournir des offres spéciales sur mesure. Mais là, où Simplate innove, c’est quand les détecteurs sensoriels du logiciel de reconnaissance faciale peuvent lire les émotions du consommateur et ajuster les dites offres en fonction de ses humeurs et de ses émotions.

 

Une fois le client parti, la somme d’informations glanées par les détecteurs garantit des pubs digitales et mobiles plus pertinentes. Pour l’instant, Simplate n’est opérationnel que dans les magasins de la chaîne russe de cosmétique Ulybka Raduqi. Mais Synqera vient d’installer des bureaux à New York pour implanter sa technologie aux Etats-Unis.

 

Comme l’expliquait dans INfluencia, Caroline Marquet, responsable marketing et communication de Wellbox LPG, le marketing émotionnel a de beaux jours devant lui. Pour Patrick Ruso, Chief Brand & Communications Officer chez LaSer , le marketing du partage de sens répond aux aspirations des nouveaux consommateurs . Autant dire que Synqera vise juste !

 

Benjamin Adler / @BenjaminAdlerLA

Rubrique réalisée en partenariat avec HighCo

 

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR