AccueilCASE STUDYUN MOT à BOUT PORTANT

Un mot à bout portant


Publié le 29/10/2014

Image actu

 

On le sait, un simple mot malencontreux ou une remarque déplacée peuvent avoir des conséquences insoupçonnées sur une personne. Le dire c'est bien, l'imager c'est encore mieux... Et c'est ce que l'agence italienne Armando Testa a fait avec une campagne print d'une efficacité redoutable.

 

Telle une bombe, certains échanges verbaux ont des effets dévastateurs sur les individus. Parce que la violence n'est pas que physique, un simple mot peut avoir autant d'effet qu'un uppercut et peut même détruire littéralement quelqu'un.

 

Dans une campagne baptisée " Words can kill ", Armando Testa illustre avec force des expressions qui peuvent avoir des conséquences dramatiques : " Nigger " (nègre); " Terrorist " (terroriste); " Thief " (voleur); " Fatty " (lourdeau). Car les clichés ont la vie dure, ces expressions ne sont ni plus ni moins qu'une forme de discrimination et de racisme. Objectifs ? Alerter l'opinion publique et en particulier les plus jeunes, sur la conséquence de certaines paroles. Si une image vaut mille mots, cette campagne en vaut au moins le double.

 

Eric Espinosa / @EricESPINOSA8

 

 

 

 

 

 

 

Commentez





Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR