AccueilAUDACEVIRGIN ATLANTIC RéINVENTE LE CLUB LOUNGE DANS LES AéROPORTS

Virgin Atlantic réinvente le club lounge dans les aéroports


Publié le 20/01/2013

Image actu

 

Il était une fois l’histoire d’un transporteur aérien britannique avide de coups marketing et publicitaires. Visionnaire et pionnier pour ses partisans, épigone en quête de buzz médiatique pour ses détracteurs, Virgin Atlantic n’est pas une compagnie aérienne comme les autres. La faute à un charismatique patron apôtre de la différence, Richard Branson. Mais pas seulement... Qu’on l’aime ou la déteste, la marque anglaise a au moins le mérite de régulièrement innover, notamment dans le Brand Content. Première compagnie à servir des cocktails et un buffet de nourriture dans son lounge de Gatwick au début des années 90, Virgin confirme 20 ans après son avant-gardisme en la matière. Ses deux nouveaux salons à New York et Londres offrent à ses consommateurs un oasis de luxe et de divertissement personnalisé et éclectique.

 

Les images étant parfois aussi plus évocatrices que les mots, INfluencia vous laisse juger par vous-même (ci-dessous) la qualité esthétique et servicielle des lounges situés notamment aux aéroports de JFK et d’Heathrow. Pour quand même vous guider dans l’appréhension de ces salons, sachez que pour ses passagers business et première classe et les détenteurs d’une carte Gold de fidélité, Virgin met à disposition : un spa (une première aux Etats-Unis) avec masseurs professionnels, coiffeurs de chez Bumble & Bumble et crèmes organiques et produits d’entretien signés Dr Hauschka ; une libraire adossée à un café-internet ultra connecté ; des chambres de repos privées ; un bar à cocktails ultra design avec vue aérienne sur le ciel ; et un restaurant art-déco gastronomique.

 

Pourquoi et avec quelle stratégie ? Pour y répondre et mieux comprendre l’initiative de Virgin Atlantic - qui compte 8 autres Clubhouses dans le monde (et pas encore en France) - INfluencia a posé deux questions à son Events Specialist Marketing, Laura Kilroy.

 

 

INfluencia : Comment avez-vous défini le concept de ces Clubhouses ?

 

Laura Kilroy : Dans les deux nouveaux à JFK et Newark, nous avons voulu puiser l’inspiration du décor et du service dans l’atmosphère urbaine de Manhattan. C’est la raison pour laquelle à Newark, ouvert en octobre, l’ambiance de la ville est présente à travers le bar à cocktails et ses verres en cristal, reflétant la lumière naturelle. C’est aussi le cas dans le Liquid Lounge, où les passagers peuvent socialiser en profitant de cocktails newyorkais comme le Passion Pit. Idem dans la brasserie, qui elle sert des plats concoctés avec des produits locaux. L’idée est de rendre le moment tellement agréable que le passager ne voudra presque plus partir.

 

 

INfluencia : Avec ce genre d’espace, que voulez-vous apporter à vos passagers ?

 

Laura Kilroy : Nos Clubhouses constituent une nouvelle expérience pour nos passagers de business et première classe. Ils peuvent s’évader et s’éloigner du tohu-bohu et de l’agitation des aéroports. C’est un sanctuaire de repos, de travail, d’amusement, de détente, de soins de beauté ou de nourriture, en fonction des désirs de chacun. Nous pensons sincèrement qu’il s’agit ici d’un paradis d’avant vol sans aucun équivalent. Mais l’important c’est aussi de prolonger cette expérience luxueuse dans l’avion.

 

Benjamin Adler

 


Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR