AccueilAUDACEUN SITE CONTRE LE PESSIMISME

Un site contre le pessimisme


Publié le 21/03/2011

Image actu

 

Lors d’un sondage BVA/Gallup réalisé en janvier dernier, la France s'était retrouvée championne du monde du pessimisme, derrière les… Afghans et les Iraquiens. Un pessimisme absolu que veut désormais rejeter haut et fort Jean-Hervé Lorenzi. Le professeur d’économie à l’université Paris Dauphine a donc décidé de se rebeller contre cette attitude qui, affirme t-il, «a fait des Français l’un des peuples les moins confiants en leur avenir».

 

Comment ? Tout simplement en lançant sur la Toile un site www.tousoptimistes.com, afin de fédérer les initiatives de tous les intellectuels, «femmes et hommes de tout âge, de tout bord, soucieux de lancer dans notre pays un débat sur la vitalité, l’enthousiasme et l’optimisme dont nous avons besoin». Sur le site, des débats et des témoignages, des sagas d’entrepreneurs, des portraits, des chiffres (par exemple celui de la natalité, le meilleur d’Europe avec celui de l’Irlande, le nombre de visites pour l’exposition Claude Monet,* le nombre de créations d’entreprises l’année dernière (630 000)…

 

Autant d’exemples qui prouvent que «cet état d’esprit, qui touche tout particulièrement les élites, ne correspond pas à la réalité. Nous pensons même que le pessimisme est un rideau de fumée tenace: il détourne le regard du dynamisme et de la créativité qui émergent au cœur de la société française».

 

Le professeur, en éternel optimiste bien sûr, est persuadé qu’ «aujourd’hui, il ne faudrait pas grand-chose pour que l’opinion publique retrouve confiance. Cassandre, masochistes et autres apôtres de malheur commencent à lasser. Ce site a l’ambition de réunir tous ceux qui partagent cette raison d’espérer et s’en donnent les moyens, en témoignent et agissent en ce sens. Il n’offre ni point de vue politique ni échange entre experts, mais il veut ouvrir le débat à chacun et à toutes les initiatives, pour mobiliser ceux qui veulent aller de l’avant. Pour que revienne la confiance, il faut que chacun ait l’occasion de s’en saisir!».

 

Un signal très précis pour les marques également…

 

Isabelle Musnik

 

* 1 Million!

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR