AccueilAUDACELA PENSéE AUSSI A SON FESTIVAL

La pensée aussi a son Festival


Publié le 20/03/2013

Image actu

 

 

Le Festival. Symbole de l’ambition d’une institution, d’une région, d’une nation qui le programme et le produit. Preuve de dynamisme culturel. Outil de rayonnement. Evènement qui sert souvent d’emblème pour ceux qui le conçoivent. Et vient matérialiser la pensée, la vision d’un homme, d’une politique.

 

Inscrire un festival dans l’agenda d’une ville, d’une institution permet ainsi de donner des preuves de son implication sur un secteur et dans une discipline, et rend lisible la vision de l’institution qui l’édite. Que signifie donc un Festival dédié à la pensée et aux penseurs du monde qui se tient à Abu Dhabi depuis quelques années ?

 

Le « Festival of Thinkers ». Qui désigne « le futur grâce à la pensée », en mauvaise traduction bien française.

 


 

 

La cinquième édition aura lieu aux Emirats Arabes Unis du 25 au 28 mars 2013. Il présentera donc les activités des penseurs : tables rondes, Think Tank, conférences, exposés. Des Prix Nobels de la planète, des chercheurs, des professeurs, des scientifiques, des universitaires, des spécialistes du monde de la culture, des économistes,… et des étudiants seront présents. Les meilleurs étudiants des meilleures universités du monde se rencontrent, discutent, échangent, débattent, réfléchissent, pour imaginer le monde de demain.

 

 

 

 

Alors qui est l’émetteur, le commanditaire de ce festival ? Le « HCT », Higher Colleges of Technology. Les universités d’Abu Dhabi. Celles qui expliquent qu’elles ont pour vocation d’offrir aux étudiants les meilleurs intervenants et disciplines au monde.

 

Qui vient ? 60 nations. 40 universités différentes. 2500 participants.

 

Avoir son Festival de la Pensée : une façon de symboliser sa politique ? Une vision ? Pas forcément. Une philosophie qui semble guider les dirigeants du pays au moins dans leur politique éducative. Celle qui pourrait être résumée par cette phrase dite, il y a déjà plusieurs années, par le Sheikh Zahed Mohammed bin Rashid Al Maktoum, quand il régnait sur les UAE « connected thinking is the hope for progress, and for successful and peaceful existence in the generations to come ».

 

Le Festival permet donc cette réunion, ces connections entre les penseurs. Il permet de réfléchir de manière collatérale, en mélangeant les disciplines, les cultures, les formations, les expertises. Une réunion qui impose de sortir des solutions toutes faites, des réponses préétablies pour trouver des réponses aux enjeux majeurs qui conditionnent les contours du monde de demain.

 

La pensée s’exerce. Se travaille. A plusieurs. Les UAE ont donc décidé symboliquement de mettre au cœur de leur politique éducative le monde des idées. Celles qui naissent quand les esprits les plus fous et les plus exercés se rencontrent.

 

Alors effectivement la pensée mérite, comme les autres disciplines, d’avoir son Festival.

 

 

 

 

"Les Emirats Arabes Unis se sont donné pour mission de devenir un des leader mondiaux pour la création d'une société de la connaissance, et d'une économie basée sur le savoir" , Sheik Nahayan Mabarak Al Nahayan, dans son discours du Festival of Thinkers 2009.

 

 

Amandine Lepoutre

Rubrique réalisée en partenariat avec La Société Anonyme


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR