AccueilAUDACECOMMENT METTRE LE TICKET à LA BOUCHE DES AUTOMOBILISTES

Comment mettre le ticket à la bouche des automobilistes


Publié le 28/05/2012

Image actu

 

 

Pour BBDO Allemagne  avec Wrigley en 2011 ou Grupo Four Midia douze mois plus tard, le postulat de départ est le même: la très grande majorité des conducteurs entrant dans un parking mettent le ticket dans leur bouche avant de garer la voiture et de le ranger ensuite dans la poche ou le portefeuille. Sur ce constat, la multinationale américaine a transformé le précieux ticket en échantillon pour Extra, sa marque de chewing gum.

 

Wrigley avait alors ajouté une bande mentholée à ce support original novateur, permettant aux conducteurs d’en expérimenter sa fraîcheur via un geste instinctif de presque tous les jours

   

Au Brésil, Grupo Four Midia a poussé le concept encore plus loin. L’agence de Sao Paulo, spécialiste des emballage hors norme, propose à une grande variété d’annonceurs une large palette de goûts et de saveurs à infuser dans le ticket de parking. Après sa boîte en carton sonore pour pizza, GrupoFourMidia a vu dans l’idée de Wrigley un fantastique levier marketing. Ou comment faire connaître son produit sans solliciter l’attention du consommateur, le tout servi sur un plateau inattendu et donc forcément intriguant !

 

Pour Meyer Sigri, le Directeur Associé de Grupo Four Midia: "Notre mission est de toujours rester en éveil et proposer des situations inhabituelles en créant des opérations attrayantes et intelligentes". En proposant de libérer le dos du ticket pour en faire un espace pub, l’agence donne au marketing olfactif un complément efficace qui lui donne tous les atouts nécessaires à son entrée en force dans les mœurs publicitaires.

 

Spécialiste des «nouvelles expériences pour une interaction curieuse entre le consommateur et la marque», GrupoFourMidia attend maintenant de séduire les annonceurs avec son innovation. INfluencia est curieux de connaître la réponse des annonceurs, surtout les marques de boissons, de produits comestibles, de parfums et même les grands noms de la restauration rapide. Mais pour que le marketing olfactif soit vraiment efficace, il doit être intégré dans une stratégie polysensorielle permettant de stimuler et favoriser l'achat mais aussi consolider l'image de marque.

 

Quel annonceur n’a pas rêvé de mettre dans la bouche du consommateur la saveur de son produit, sans devoir l’alpaguer en amont?

 

Benjamin Adler

 

 

Campagne Wrigley's flavoured parking ticket

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI



Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR