AccueilA NE PAS MANQUEREPICA AWARDS : CRéATION DU PREMIER PRIX 100 % RéALITé VIRTUELLE

Epica Awards : création du premier prix 100 % réalité virtuelle


Publié le 10/09/2015

Image actu

 

Les inscriptions pour les Epica Awards (dont INfluencia est fier d'annoncer qu'il devient partenaire de la manifestation) viennent d'ouvrir. Pour cette édition, de nouvelles catégories ont été créées, dont la Réalité Virtuelle, le design produit, l'humour, les restaurants...

 

Depuis 1987, Epica réunit un jury exclusivement composé de journalistes, venus de 44 pays. Il se réunira cette année du 16 au 18 novembre à Berlin. La cérémonie de remise des prix aura lieu 19 novembre. Les inscriptions sont désormais ouvertes aux agences du monde entier. Interview de Mark Tungate, directeur éditorial d'Epica, journaliste et auteur de plusieurs livres sur le marketing et la publicité

 

 

INfluencia : quelle est la valeur ajoutée d'Epica par rapport aux autres prix ?

 

Mark Tungate : notre point de différenciation réside dans le fait que notre jury est entièrement composé de journalistes, spécialisés dans les domaines du marketing, de la publicité et de la créativité. Du coup ils sont totalement objectifs – ils ne vont donc pas voter pour un réseau ou une agence plutôt qu’un autre… Ils jugent uniquement en fonction de la créativité du travail avec un angle d’approche légèrement différent des créatifs, de par leur formation d’analystes et de descripteurs de l’information. Une expertise et un enthousiasme qui se reflètent dans les nombreux articles qu’ils consacrent chaque année aux gagnants.

 

 

INfluencia : quelles sont les nouveautés de cette année ?

 

MT : nous avons créé une catégorie Réalité Virtuelle, en partie à la demande des agences, pour les campagnes qui utilisent Oculus Rift, Google Cardboard ou Samsung Gear, entre autres. Je pense que c’est une première. Dans le cadre de notre internationalisation, nous avons également recruté des nouveaux membres pour le jury : Adweek, Co-Create et Digiday aux États-Unis, Neo au Mexique, Publicidad & Mercadeo en Colombie, Bulb! au Chili, Codigo au Pérou et bien sûr, INfluencia en France.

 

 

INfluencia : quelles grandes tendances remarquez-vous depuis ces dernières années dans la créativité ?

 

MT : ça fait plus que dix ans que je participais à l’élaboration de notre Epica Book annuel, avant de devenir directeur éditorial il y a 2 ans, et évidemment j’ai vu la révolution numérique de près ! Les catégories se multiplient, il y a de plus en plus de campagnes multimédias et intégrées. Mais, paradoxalement, il y a également un focus plus intense sur le Craft : l’illustration faite main, les grands films spectaculaires, du brand content avec des personnages complexes et des dialogues pointus. De plus en plus, la publicité devient une forme de divertissement, pour attirer les consommateurs et non pas pour les interrompre. Notre catégorie « Copywriting & Storytelling », que nous avons lancée l’année dernière, a remporté un grand succès.

 

 

INfluencia : quels pays s'en tirent mieux que les autres ?

 

MT : la France a eu le meilleur score l’année dernière – nous sommes basés à Paris, après tout – suivie par les USA, l’Angleterre et les autres grands pays d’Europe. Mention spéciale pour les Suédois, avec la formidable Forsman & Bodenfors en tête. Il me semble qu’ils savent combiner l’humour et l’élégance.

 

 

INfluencia : les nouveaux entrants ?

 

MT : l’année dernière nous avons reçu des inscriptions de 74 pays, y compris des nouvelles venues du Cambodge, du Costa Rica, de Malaisie et du Pakistan, entre autres. Fondé en 1987, Epica a pendant longtemps été un prix purement européen, mais est devenu international en 2012 et depuis nous recevons des campagnes de pays de plus en plus lointains. C’est ainsi que nous avons eu le plaisir de décerner le Grand Prix Presse à la Namibie il y a 2 ans et un Gold à Sri Lanka l’année dernière ! Notre prix d’entrée étant resté beaucoup moins cher que Cannes, les jeunes et petites agences peuvent tenter leur chance et avoir l’opportunité de gagner – même un Grand Prix.

 

Raphaël Legrand


A découvrir

 


Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR