AccueilIN AFRICALE BéNIN LANCE SèMè CITY, LA CITé INTERNATIONALE DéDIéE à L'INNOVATION ET AU SAVOIR

Le Bénin lance Sèmè City, la cité internationale dédiée à l'innovation et au savoir


Publié le 19/07/2017

Image actu

SI vous voulez participer au développement de Sèmè City, lieu unique en Afrique de l’Ouest, pour former une nouvelle génération de talents et favoriser l’éclosion d’un nouveau modèle de croissance inclusive et durable fondée sur « l’Innovation Made in Africa », c'est le moment. Les appels d'offre seront bientôt ouverts.

 

« Investir dans la formation et faciliter l’entrepreneuriat constituent deux clés essentielles pour la croissance de l’Afrique, continent le plus jeune au monde ». Claude Borna, aujourd’hui en charge du projet du projet Sèmè City à la Présidence de la République du Bénin, en est persuadée : « Il faut libérer le potentiel des jeunes entrepreneurs pour accélérer la transformation structurelle de l’économie du continent ». Mais si le besoin de formation est considérable, l’offre reste aujourd’hui encore insuffisante (1 établissement d’enseignement supérieur pour 470 738 citoyens) et souvent inadaptée à l’insertion des jeunes dans l’économie locale. « De plus, moins de 1 % du PIB en Afrique va dans la recherche. Sans compter le fait que les sources de financement sont surtout gouvernementales ou en provenance des ONG. Il faut corriger cette situation », souligne cette ancienne entrepreneuse. C’est tout l’objectif de Sèmè City, qui verra le jour en 2018 et qui se propose de construire des ponts entre formation et entrepreneuriat afin de constituer un capital humain de qualité et de parvenir ainsi, d’ici à 2030, à la création de près de 200 000 emplois -dont 1/3 d’auto-emplois- et à l’incubation de 250 start-up.

 

Lancée dans le cadre du « Bénin révélé », programme d’investissement et de développement du gouvernement béninois*, Sèmè City abritera des institutions de formation de haut niveau, des centres de recherche et de développement et des incubateurs. L’appel à projets vise à initier des partenariats de long-terme dans l’éducation, la recherche et l’incubation dans 5 clusters interdisciplinaires : sciences, technologie, ingénierie et mathématiques; arts, design et sciences sociales; agriculture, nutrition et ressources naturelles; management, administration et entrepreneuriat, santé et sciences de la vie.

 

Une liste non exhaustive de projets stratégiques, pour lesquels Sèmè City recherche des partenaires, a déjà été identifiée : en matière de formation (écoles/tourisme et hôtelière, sciences des données, cinéma et création audiovisuelle, design à fort impact social, mode éco-responsable), de recherche (laboratoire de recherche et de contrôle de la qualité des médicaments à base de plantes, laboratoire de recherche de nouveaux médicaments), et d’incubation (centre d’innovation ouverte pour des solutions innovantes en lien avec le concept de ville durable). L’appel à projets, qui démarre le 1er septembre prochain, concerne également des partenaires potentiels intéressés par le développement des infrastructures et services associés à Sèmè City. On connaîtra la liste des lauréats le 31 janvier 2018.

 

 

    Une zone économique adjacente pour certaines activités de production

 

Le projet bénéficie du soutien de l’Etat au plus haut niveau. « Sèmè City est le symbole de notre détermination pour valoriser le savoir en tant que moteur de croissance et positionner le Bénin sur la carte mondiale de l’économie du savoir », explique le Président Patrice Talon qui a fait de ce projet une clé de voûte de son programme de développement, et a prévu d’investir 207 milliards de francs CFA (315,5 millions d'euros) dans les prochaines années. La première tranche de cette somme, inscrite dans la Loi de Finances 2017, a déjà été mobilisée afin de débuter les travaux de conception et d’aménagement. Le terrain, d’une surface de plus de 350 hectares, sur lequel sera construit le campus est mis à disposition par l’État.

 

Sèmè City se situe sur un axe de transit économique majeur, à mi-chemin entre Cotonou au Bénin et Lagos au Nigéria. Avec des premiers travaux prévus fin 2017, Sèmè City capitalisera sur les atouts naturels de la côte béninoise et intégrera une offre de services complète pour les partenaires et résidents (activités sportives et de loisirs dans la forêt et la lagune adjacentes, couloir de mobilités douces et espaces verts, zone résidentielle, etc.). En outre, la zone économique spéciale adjacente pourra accueillir des entrepreneurs au terme de leur incubation pour certaines activités de production. « Elle favorisera aussi l’émergence d’opportunités économiques et l’expérimentation de solutions innovantes à l’échelle de la cité. C’est un projet énorme que nous gérons comme une start-up. Nous concevons Sèmè City pour qu’elle devienne une ville ouverte et intelligente, comme l’a fait Singapour dans la zone asiatique il y a quelques années. Sèmè City sera un véritable laboratoire à ciel ouvert -un Living Lab. Au-delà des laboratoires et des centres de recherche dans les domaines de pointe, nous y encouragerons l’expérimentation afin de rechercher et de tester in situ des solutions à des problématiques concrètes telles que les énergies renouvelables, l’éco-mobilité, la construction durable ou encore l’ingénierie des systèmes numériques », résume Claude Borna. Des milliers d’étudiants provenant de 15 pays pourraient ainsi rejoindre Sèmè City.

 

* Le Gouvernement de la République du Bénin a lancé dès décembre 2016 « Bénin Révélé », un gros programme de développement et d’investissement, doté d’un budget de 9 039 milliards FCFA, soit 13.78 milliards € sur 5 ans. Il vise à relever le taux d’investissement à 34% du PIB (contre 18,8% actuellement), via une collaboration accrue avec les partenaires du secteur privé. Il repose notamment sur 45 projets phares dans 9 secteurs stratégiques. 

 

 

 

 

 

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR