AccueilIN AFRICAAPRèS L’AFRIQUE, TAGPAY S’ATTAQUE à L’EUROPE

Après l’Afrique, Tagpay s’attaque à l’Europe


Publié le 15/06/2018

Image actu La solution Tagpay permettant aux personnes non bancarisés de payer sur mobile a convaincu 25 banques, dont la Société Générale, en Afrique de l’ouest. La start-up part aujourd’hui à la conquête de l’Europe.

 

Les opérateurs téléphoniques n’ont qu’à bien se tenir. Société Générale lançait il y a un an son propre porte-monnaie électronique baptisé Yup en concurrence directe de Orange Money. Un produit innovant que la société Tagpay développe depuis plusieurs années et qui s’impose enfin dans le paysage très peu bancarisé d’Afrique, "Silicone Valley de la banque » comme aime à le souligner Yves Eonnet, DG de la (désormais grande) start-up française.

 

 

Comment ça marche ?

 

Baptisée, NDST (Near Sound Data Transfer) la technologie sans contact offre une authentification sécurisée en utilisant le micro de n’importe quel téléphone comme une antenne et ainsi capter un signal et communiquer avec le terminal de paiement du commerçant ou de l'agent Yup. Une solution déjà commercialisée dans 15 pays africains et 25 banques.

 

 

Le « vieux système bancaire » est fait pour les riches

 

Innovation et banque ne font guère bon ménage, système bancaire classique et pauvreté non plus. Voilà pourquoi Yves Eonnet ancien directeur de l’innovation chez Gemalto qui a créé en son temps, la puce permettant à la carte vitale d’être ensuite déployée comme chacun le sait, a d’abord choisi l’Afrique pour développer le système Yup. « Nous n’aurions pas pu prospecter directement des pays dits développés pour la bonne et simple raison que ces derniers vivent sur les acquis de la révolution technologique des années 70, devenue avec le temps la banque des riches », explique ce pionnier, « aujourd’hui le secteur bancaire est enfin mûr pour nous écouter. Cette autre façon de penser le monde que nous proposons, commence à entrer dans les esprits visionnaires qui ne vivent plus dans la technologie datant du siècle dernier ».

 

 

Une solution d’inclusion financière

 

Cette solution de paiement qui peut être utilisée avec un téléphone mobile basique et un abonnement de n'importe quel opérateur, sans disposer de compte dans une banque classique, permet de réaliser des retraits et des transferts d'argent, sans se rendre dans une agence. Payer dans des stations-service et des petits commerces, mais également régler ses factures d’électricité… en magasin. Si Société Générale a pour cible la population non bancarisée, via Yup, elle n’en oublie pas pour autant ses clients qui éviteront ainsi des déplacements inutiles dans des villes embouteillées, aux bus bondés et aux guichets engorgés pour retirer du cash…

 

 

Après l’Afrique, l’Europe

 

L’Afrique invente ainsi son propre modèle bancaire, une solution d’inclusion financière des populations unique et dédiée, applicable à d’autres pays. « Aujourd’hui, nous sommes en bonne place pour convaincre les acteurs européens qui ont besoin de modernité, et d’agilité», conclut le DG de Tagpay. Autrement dit, l’inclusive banking en France made by Tagpay, c’est pour bientôt.

 

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR