AccueilIN MARSEILLEMARSEILLE 2.0 : HUB MONDIAL

Marseille 2.0 : hub mondial


Publié le 04/04/2018

Image actu

Marseille a, de tous temps, rayonné à l’international. Si le commerce a longtemps constitué la raison principale de ce rayonnement, c’est aujourd’hui le numérique qui accorde une place importante dans le monde à la cité phocéenne. D’où le coup de projecteur donné à partir d’aujourd’hui à la deuxième commune de France par INfluencia dans une nouvelle rubrique réalisée en collaboration avec les étudiants de troisième année de l'IEJ Marseille .

 

 

 

Candidate comme étape des nouvelles routes de la soie, mais aussi hub de connectivité… Grâce à sa position géographique notamment, Marseille s’impose comme une place stratégique mondiale. “ La proximité de deux autoroutes, du Grand Port Maritime et de l’aéroport attire de nombreux investisseurs ”, assure Xavier Giocanti, président du groupe immobilier Résilliance, qui a créé le Marseille International Fashion Center (MIF68), centre de marché de gros en conteneurs, avec des investisseurs chinois. De plus, treize câbles sous-marins de fibre optique passent par son littoral. Grâce à cela, le moyen le plus rapide de communiquer entre New-York et Hong-Kong c’est de passer par… Marseille.

 

 

 

5 milliards de personnes touchées par Marseille

 

Ces données transitent dans 20 000 kilomètres de câbles haut-débit à la vitesse maximale de 160 To/s. Des équipements à la pointe de la technologie posés en terres phocéennes par des grandes multinationales, et pas des moindres. Facebook et Microsoft se sont associés pour dérouler en septembre 2017 leur propre câble, baptisé “ Marea ”. Un projet des deux géants du net qui relie maintenant Virginia Beach, sur la côte est des Etats-Unis, et Bilbao par voie sous-marine, puis Marseille par voie terrestre. “ Marseille est un carrefour mondial de l’hyper-connexion qui touche environ cinq milliards de personnes ”, affirme Daniel Sperling, adjoint au Maire délégué à l’innovation et au développement pour le numérique.

 

 

 

 

Se “ raccorder ” aux data centers marseillais, c’est pouvoir atteindre facilement Francfort, Londres, Amsterdam et Paris (FLAP), villes qui représentent à elles quatre 80% du trafic informatique européen. “ Marseille est un point d’amarrage qui sert à entrer dans le FLAP, (...), ainsi qu’en Asie, au Moyen-Orient, et en Afrique ”, insiste l’élu marseillais. Le contact avec ce dernier continent attire d’ailleurs toujours plus d’entreprises. “ Certains de nos clients, préfèrent s’installer à Marseille plutôt qu’en Afrique notamment pour la situation politique stable de la France et sa neutralité vis-à-vis des opérateurs télécoms ”, précise Claire Chadourne, Marketing Manager chez Interxion, un groupe qui détient depuis 2014 plusieurs data centers près du premier port français.

 

Marseille peut même aller au delà de ce statut de “ hub de connectivité ”. La ville constitue déjà une terre de tournage, en témoigne la série éponyme de Netflix. De plus, “ l’arrivée de différents acteurs due aux J.O. de 2024 vont faire de Marseille un hub de contenu ”, indique Claire Chadourne “ Tout le monde va vouloir et/ou devoir diffuser du contenu depuis Marseille ”.

 

Tout Marseille, toutes ses facettes, tous ses atouts seront à retrouver dans notre numéro spécial Marseille, en juin.

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR