AccueilLA CULTURENUMéRIQUE : L'ARTISTE DE RUE FAIT SA MUE

Numérique : l'artiste de rue fait sa mue


Publié le 01/11/2015

Image actu

 

Alors que la tendance des concerts à domicile ne ralentit pas, une application britannique veut mieux récompenser les talents de la rue, notamment en permettant de les payer en ligne.

 

A votre bon cœur messieurs, dames ? La générosité du chaland, touriste oisif ou autochtone pressé, n’est plus franchement sensible à l’harangue rabougrie. Le spectacle de rue doit comme n’importe quelle marque, s’adapter à la digitalisation de notre quotidien. Les modes de paiement et de transactions financières se modernisent et l’achat mobile en deux clics est devenu le standard. Pour l’artiste qui dans une station de métro, sur un pont ou une place publique régale le curieux en attendant la gloire rêvée, pourquoi donc continuer de tendre le chapeau quand le digital peut lui permettre d’être payé en ligne sur un compte PayPal ?

 

C’est parce que les rues regorgent de talents qu’une nouvelle application britannique, Buskeroo se propose de gonfler leur réputation et leur portefeuille. Comment ? En permettant au spectateur conquis de récompenser celle, celui ou ceux qu’il aura adorés, en le payant en ligne via PayPal, en écoutant également leurs œuvres et en se renseignant sur leurs prochains spectacles. Vous aimez les trois batteurs de casseroles, le magicien, le duo folk ou les danseurs hip-hop ? Si chacun possède un compte et un profil sur Buskeroo, vous pourrez donc consulter le profil de l’artiste apprécié mais aussi chercher d’autres talents sur cette plate-forme inédite.

 

Vous l’aurez compris, Buskeroo invite chaque artiste de rue à télécharger ses morceaux afin qu’ils puissent être écoutés par les utilisateurs. Il peut aussi indiquer le calendrier de ses spectacles et partager ses tuyaux. L’ambition de cet entremetteur digital est de rapprocher le spectateur des artistes en créant une communauté vivante permettant l’intime, l’éveil et la gratitude. Les créateurs sont à la genèse partis du principe que le manque de temps, de pièces de monnaie ou la gène du don en public prémunissait monsieur-tout-le-monde de récompenser comme il l’aurait voulu l’artiste qui lui aura tapé dans l’oreille, comme dans l’œil.

 

 

Le concert en appart, l’autre levier de reconnaissance

 

Pour les (trop) nombreux talents privés de contrats, il existe encore mieux que les bars et les restaurants, version « upgrade » du spectacle de rue : les concerts privés à domicile, qui abondent désormais dans les grandes villes européennes et nord-américaines. Aux Etats-Unis, pour développer ce marché à très fort potentiel, Gigit propose depuis presque deux ans une plate-forme communautaire innovante, pratique et attractive, dans le même esprit que Sofar Sounds.

 

Dans la continuité du mouvement Sofar, Concert En Appart répond à ces questions en proposant la première structure digitale et nationale française de mise en relation directe entre les artistes et le public. Il offre ainsi une nouvelle manière de découvrir la musique, en permettant à des musiciens d'avoir une relation plus intimiste avec des gens qui veulent vraiment s'intéresser à eux. Comme INfluencia l’évoquait l’an dernier, la musique est aussi un marché porteur pour les marques, pour qui ces nouveaux leviers digitaux d’engagement sont séduisants.

 

A découvrir

 

Commentez


VOUS POURRIEZ AIMER AUSSI




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR