AccueilIN AFRICAL’AFROTOPIA EST-ELLE LA RéALITé DE DEMAIN ?

L’Afrotopia est-elle la réalité de demain ?


Publié le 22/11/2017

Nous sommes tous très positifs voire dithyrambiques sur le développement économique de l’Afrique. Mais de notre lucarne, attention à ne pas faire preuve d’un positivisme exacerbé et trompeur… 


Les commentateurs et les acteurs de l’Afrique sont manichéens. C’est tout ou rien. C’est une croissance incroyable qui laisse à penser que dans une décennie tout ira pour le mieux dans cette partie du Monde. Mais d'un autre côté, le portrait est tellement noirci que l’on se demande si dans dix ans, ce continent aura avancé d’un mètre. Evidemment la réponse est au milieu. Il faut rester objectif et se dire que l’avenir s’annonce sous de bons auspices.

 

Mais surtout les professionnels doivent se demander s’ils doivent tous faire preuve d’Afrotopia. Doivent-ils à travers ce néologisme qui désigne « une utopie active qui se donne pour tâche de débusquer dans le réel africain les vastes espaces du possible et les féconder », baser leurs réflexions et leurs visions pour l’Afrique sur l'existant ?

 

Et face à cette utopie continentale, ont-ils les bons paramètres que cela soit les critères d’évaluation universels souvent définis par l’Occident comme le PIB ou les politiques de développement ? Pour l’économiste Felwine Sarr, professeur à l’université Gaston-Berger de Saint-Louis au Sénégal et auteur en 2016 d’un essai intitulé Afrotopia, l’Afrique n’a personne à rattraper et la modernité africaine est déjà là. On parle d’une créativité de l’économie informelle bien réelle des grands centres urbains. En d’autres termes, il estime que tout est là mais aveuglés par les doctrines économiques et culturelles de l’Occident, les Africains ne perçoivent pas leur potentiel. En clair, l’Afrique est en mouvement mais elle doit définir, selon ses propres critères, comment mener sa barque. L’Afrotopia est bel et bien une pensée qui ne peut être ignorée…

 

Source : Le Monde Afrique / Cairn.info

Commentez




Abonnez-vous à la revue
RECHERCHER PAR